Il y a quatre catégories de chômeurs qui ont droit à des allocations différentes.

Le cohabitant avec charge de famille

Il cohabite avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement. Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas sa situation, même si ces personnes disposent de revenus.

  • S’il ne cohabite pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’il puisse prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci OU
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement OU
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement OU
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement. Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas sa situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).
  • S’il vit seul et paie une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).

L’isolé

Est considéré comme isolé celui qui vit seul et ne partage pas avec d’autres personnes les intérêts matériels du ménage.

Le cohabitant « privilégié » 

Une personne qui vit avec une autre personne qui a un revenu de remplacement . Cette catégorie ne s’applique qu’aux demandeurs d’emplois qui sont indemnisés sur base des études.

Le cohabitant

Habite avec une ou des personnes ayant un revenu professionnel et ne peut justifier de charge de famille. Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit et règlent principalement en commun les questions ménagères.

Attention :

-Si le chômeur habite dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

-Si le chômeur habite dans une chambre sans que les deux conditions précitées soient remplies, il sera alors considéré comme isolé même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez ses parents ou chez un membre de sa famille, le chômeur ne sera pas considéré comme « isolé » mais bien comme cohabitant.

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken

Print Friendly, PDF & Email

815 commentaires

  1. Bonjour je suis cohabitante avec charge de famille , je vis avec mon pere ( chef de famille ) et ma mere ( sans revenue) et ma soeur qui va bientot travailler 2000 Euro net ( elle est cohabitante ) . Je vais toujours toucher 1700 Euro ? J ai un Petit a charge

    1. Infor Jeunes Laeken a dit :

      Bonjour Dilek,
      Si vous cohabitez exclusivement avec un ou plusieurs enfants et avec un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, vous restez cohabitante chef de famille, si ceux-ci ne touchent pas de revenus du travail ou de remplacement.

  2. Je suis isolée au cpas je voudrais me domicilié avec mon compagnon qui est salarié ai je encore droit une indemnité du cpas merci

    1. Infor Jeunes Laeken a dit :

      Bonjour Chefneux,
      Le RIS devrait en principe être perdu car la rémunération de votre compagnon, devrait, être supérieur au montant de ce RIS isolé.

  3. Delvaux a dit :

    Bonsoir, mon compagnon touche actuellement d’indemnités d’invalidité comme cohabitant,
    Moi je bénéficie d’indemnités d’invalidité comme chef de famille.
    Nous aimerions vivre ensembles mais combien allons nous toucher ou perdre à savoir si nos revenus diminuent la vie serait impossible?!

    1. Infor Jeunes Laeken a dit :

      Bonjour Delvaux,
      L’indemnité que vous recevez pendant votre période d’invalidité correspond à un pourcentage de votre salaire brut par jour, plafonné sur base du plafond salarial. Ce pourcentage d’indemnisation varie selon votre situation familiale.

      Si vous cohabitez avec un conjoint ou un partenaire de fait, le montant mensuel brut de ses revenus (professionnels ou de remplacement) ne doit pas excéder le plafond pour être considéré comme personne à charge : https://www.inami.fgov.be/fr/themes/incapacite-de-travail/montants-et-plafonds-des-indemnites/salaries-chomeurs/travailleur-en-incapacite-de-travail-avec-personne-a-charge-revenus-maximum-autorises-pour-les-personnes-a-charge

  4. Vanessa Autunno a dit :

    Bonjour,
    Voici ma question :
    Ma maman est domiciliée chez moi par facilité, mais n’habite pas chez moi et n’intervient en rien dans le ménage.
    Moi je travaille , ne touche pas de revenus complémentaires style chomage. Je vais avoir un enfant et je voulais savoir si les allocations familiales mensuelles seront calculées sur mon revenu propre ou sur nos deux revenus puisqu’ elle est domiciliée chez moi?

    Merci de votre réponse,
    Cordialement,
    Vanessa.

    1. Infor Jeunes Laeken a dit :

      Bonjour Vanessa,
      Les allocations familiales sont versées faveur de l’enfant à la personne qui ouvre le droit (en général la maman ou le papa). Il s’agit d’un forfait qui ne varie pas en fonction des revenus disponibles dans le ménage.

  5. Bonjour,
    Je vis avec mon compagnon qui est au chômage avec charge de famille, je travaillais mais étant donnée que je ne dépassait pas le barème en brut mon compagnon percevait du chomage complet charge de famille 1696€. J’ai démissionner, l onem va me convoquer qui je suppose va me sanctionner au droit à mes allocations de chômages, si il y a sanction est ce que mon partenaire percevra toujours la charge de famille ou il sera cohabitant sachant que je ne possède plus de revenus ni d’allocations de remplacement ni de cpas ni chômage rien dans ce cas là. J’aimerai savoir si à ce moment là notre situation familiale changera ou pas dans le cas de sanction ?

    1. Infor Jeunes Laeken a dit :

      Bonjour Rsn,
      En toute logique, si vous êtes malheureusement sanctionnée vous n’aurez pas droit aux allocations de chômage pendant la période de sanction. Votre compagnon continuera donc à percevoir son taux complet. Dès que vous percevrez une allocation (revenu de remplacement) votre situation familiale sera réexaminée par l’Onem.

  6. French Life Community a dit :

    Excellent Article, Excellent Blog , Excellent Site ✅✅✅

  7. Hanane Kaoukabi a dit :

    Bonjour je suis cohabitante avec mes 2 enfants étudiants majeurs, nous recevons 825€ chacun du cpas.
    Le plus grand va commencer à travailler bientôt si tt va bien . Est-ce que je percevrais encore cette sommes ? (825€)

    1. Infor Jeunes Laeken a dit :

      Bonjour Hanane,
      Si le salaire perçu est supérieur au RIS chef de ménage, vous ne toucherez plus d’allocation du CPAS si celui-ci décide de tenir en compte le salaire en question. Il n’y est pas obligé.. Par contre, l’autre frère majeur devrait conserver son allocation dans tous les cas de figure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.