Il y a quatre catégories de chômeurs qui ont droit à des allocations différentes.

Le cohabitant avec charge de famille

Il cohabite avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement. Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas sa situation, même si ces personnes disposent de revenus.

  • S’il ne cohabite pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’il puisse prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci OU
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement OU
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement OU
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement. Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas sa situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).
  • S’il vit seul et paie une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).

L’isolé

Est considéré comme isolé celui qui vit seul et ne partage pas avec d’autres personnes les intérêts matériels du ménage.

Le cohabitant « privilégié » 

Une personne qui vit avec une autre personne qui a un revenu de remplacement . Cette catégorie ne s’applique qu’aux demandeurs d’emplois qui sont indemnisés sur base des études.

Le cohabitant

Habite avec une ou des personnes ayant un revenu professionnel et ne peut justifier de charge de famille. Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit et règlent principalement en commun les questions ménagères.

Attention :

-Si le chômeur habite dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

-Si le chômeur habite dans une chambre sans que les deux conditions précitées soient remplies, il sera alors considéré comme isolé même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez ses parents ou chez un membre de sa famille, le chômeur ne sera pas considéré comme « isolé » mais bien comme cohabitant.

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken

Print Friendly, PDF & Email

826 commentaires

  1. Christelle Tassin a dit :

    Bonjour, je vis avec ma fille sur 2 chambres a l étage chez ma maman nous partageons cuisine salle de bain ect.. mais maman assume seul les frais loyer ect .. si je devrais tomber au chômage qu’elle statut aurai je je perçois bien sûr des allocations familiales pour ma fille.

    1. Infor Jeunes Laeken a dit :

      Bonjour Christelle,
      Si vous avez droit aux allocations familiales pour l’enfant, et que votre maman ne dispose pas de revenu professionnel ou de remplacement l’ONEM vous considèrera comme travailleur ayant charge de famille.
      Si votre maman dispose d’un revenu professionnel ou de remplacement, l’ONEM vous considèrera comme travailleur cohabitant (sans charge de famille).
      Attention que certains revenus de remplacement ne sont pas pris en compte par l’Onem à concurrence de certains montants.

  2. Bonjour mon mari est invalide et chef de famille je suis à sa charge.
    Si je trouve un travail combien je dois toucher pour ne pas que mon mari son indemnité ne soit pas diminuée svp? Merci

  3. Nathalie a dit :

    Bonjour je touche du cpas comme chef de famille avec mineur à a charge mon fils de 21 ans travaille et touche +-2500 combinaison je touche de mon ris svp merci d avance

    1. Infor Jeunes Laeken a dit :

      Bonjour Nathalie,
      La réglementation “CPAS” entend par « famille à charge » :
      – un enfant mineur non marié ou plusieurs enfants parmi lesquels au moins un enfant mineur non marié,
      – + le cas échéant le conjoint ou le partenaire de vie (à savoir la personne avec laquelle le demandeur constitue un ménage de fait) du demandeur d’aide.
      Les gains de votre fils aîné n’affecteront pas votre catégorie familiale

  4. jurquet a dit :

    Je vis actuellement seule avec mon fis, si celui ci part vicre en Kot , suis je toujours chef de famille?

    1. Bonjour Jurquet,
      Dans la plupart des cas, les étudiants résident la semaine dans leur kot et le week-end chez leurs parents. Leur résidence principale reste donc celle de leurs parents pour autant qu’ils ne changent pas de domicile. Sera-ce le cas de votre fils ? si oui, le kot est donc considéré comme une résidence secondaire.
      Votre situation de chef de famille ne change pas.

  5. Bonjour,
    Donx quand mes filles seront toutes les deux adultes mais aux etudes
    Je n’aurais plus de cpas avec chef de famille ??
    Je serais considérer comme isolée ?

  6. Dorian a dit :

    Bonjour,

    Je suis au cpas et j’ai une question
    J’habite avec ma fille de 18 ans et ma fille de 17 ans

    J’ai du cpas avec charge de famille

    Quand ma fille aura 18 ans et sera donc majeur
    Est ce que je toucherais toujours du cpas avec charge de famille ?

    Elles sont toujours aux études

    1. Bonjour Dorian,
      Lorsque vous vivez avec un ou plusieurs enfants, dont au moins un est mineur, le CPAS octroie un RIS au taux famille à charge pour toute la famille.
      Si certains des enfants majeurs ont des revenus, le CPAS peut les déduire du montant maximum du RIS.

  7. Fraipont a dit :

    Bonjour j’ai besoin d’aide pour éclairait ma situation svp
    Je suis infirmière et actuellement suite a une maladie ‘je perçois des revenus de chômage temporairement mais je suis en cohabitation légale avec mon conjoint qui est salarié nous avons ensemble 1 enfant déclaré, moi j’ai une autre enfant et lui a 3 autres enfants d un précédent mariage. Qui est chef de famille ? Il y a il une incidence sur mon chômage provisoire ? … nous sommes un peu perdu avec notre situation actuelle, pouvez vous nous aider svp !!!! Merci d’ avance

    1. Bonjour Fraipont,
      En cas de chômage temporaire, vous percevez 65 % de votre dernière rémunération et ce quel que soit votre situation familiale. Vous pouvez donc cohabiter avec un partenaire salarié sans que cela n’affecte votre allocation sociale temporaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.