L’étudiant qui désire s’inscrire en 1er cycle dans une Haute École, dans une Ecole Supérieure des Arts ou dans une Université, doit apporter la preuve qu’il possède une maîtrise suffisante de la langue française.

Attention : Les Hautes Ecoles, les Universités et les Ecoles supérieures des Arts organisant les études menant au grade de master à finalité didactique ou d’agrégé de l’enseignement secondaire supérieur organisent, deux fois par année, l’examen de maîtrise suffisante de la langue française – 2e cycle.

Comment apporter cette preuve ?

  • Par la possession d’un diplôme belge ou étranger, sanctionnant le cycle final d’études secondaires ou un cycle d’études supérieures, suivis dans un établissement dont la langue d’enseignement est la langue française. Voici la liste des pays concernés :
    • diplômes de fin d’études secondaires ou d’études supérieures délivrés dans un établissement d’un des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Canada-Québec, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Djibouti, France, Gabon, Guinée-Conakry, Haïti, Mali, Niger, République Centre Africaine, République démocratique du Congo (Ex-Zaïre), Rwanda, Sénégal, cantons suisses de Genève, du Jura, de Neuchâtel et de Vaux, ainsi que des Cantons suisses de Berne, de Fribourg et du Valais (lorsque le diplôme est rédigé en français), Tchad et Togo ;
    • diplôme luxembourgeois de fin d’études secondaires, de fin d’études secondaires technique, de technicien, d’éducateur, d’infirmier, d’infirmier psychiatrique, d’infirmier en pédiatrie, d’assistant technique médical de laboratoire, d’assistant technique médical de radiologie, et tout diplôme luxembourgeois sanctionnant un cycle d’études supérieures ;
    • baccalauréat marocain de l’enseignement secondaire et diplôme marocain sanctionnant un cycle d’études supérieures ;
    • baccalauréat européen de la division linguistique française (après examen du dossier);
    • certificat d’enseignement secondaire supérieur ou d’un diplôme de l’enseignement supérieur de type court de plein exercice délivré par un établissement relevant de la Communauté germanophone .
  • Par la réussite d’un examen de maîtrise de la langue française dans une Haute École, une ESA ou dans une Université;

NB : les Établissements supérieurs de Promotion Sociale, qui organisent des Baccalauréats supérieurs, ne sont toutefois pas concernés par cet examen.

  • Un autre diplôme étranger sanctionnant le cycle final d’études secondaires ou un cycle d’études supérieures suivis dans un établissement dont la langue d’enseignement est partiellement la langue française après un examen par les autorités compétentes pour délivrer l’équivalence du diplôme;
  • Un autre diplôme étranger sanctionnant le cycle final d’études secondaires ou un cycle d’études supérieures suivies dans un établissement dont la langue d’enseignement est partiellement la langue française après un examen par les autorités compétentes pour délivrer l’équivalence du diplôme
  • Une attestation de succès à l’ examen d’admission aux études supérieures de 1er cycle
  • Une attestation de succès à l’ examen spécial d’entrée en sciences de l’ingénieur
  • Une attestation de réusitte à l’examen d’entrée en sciences médicales et dentaires
  • Réussite au DAES ( Diplôme d’Aptitude à accéder à l’Enseignement supérieur)
  • soit un diplôme sanctionnant le cycle final d’études secondaires ou un cycle d’études supérieures suivis dans un établissement relevant de la Communauté flamande et dont la langue de l’enseignement est partiellement la langue française (« partiellement la langue française » signifie un cours, autre que le cours de français, donné dans la langue française).

Cas particuliers

L’étudiant qui, au 15 octobre 1998 pour les Hautes écoles, ou au 1er octobre 1997 pour les Universités, a  déjà réussi une année d’études menant à un grade académique ou à un grade de l’enseignement supérieur en Hautes Écoles, est réputé avoir satisfait à l’Examen de Maîtrise de la Langue Française. Il en va de même pour l’étudiant qui a été inscrit à une année d’études dans un Institut supérieur d’Architecture avant l’année académique 2010-2011.

Déroulement de l’examen spécifique de maîtrise de la langue française

Les autorités d’une ou de plusieurs Hautes Écoles, ESA ou Universités organisent l’examen.

Il n’y a pas d’exemption pour cet examen.

L’examen comporte deux sessions par année académique, qui doivent être organisées avant le 15 mai. En cas d’échec lors de la 1ère session, l’étudiant peut donc retenter sa chance à la deuxième session. Mais, attention, il ne peut pas présenter cet examen dans deux établissements supérieurs différents par année académique.

Exemple : l’étudiant qui s’inscrit à l’examen dans une Haute École et échoue, ne peut repasser cet examen dans une Université (ou une autre Haute École) avant l’année académique suivante.

Quand est-il organisé ?

Au moins deux fois par année académique, avant le 15 mai. L’administration constitue une banque de données où sont encodées toutes les inscriptions à cet examen ainsi que le résultat obtenu (réussite ou échec). Seuls les étudiants munis de leur passeport ou d’une pièce d’identité officielle sont autorisés à s’inscrire à l’examen.

Le coût

Le droit d’inscription est fixé à 50€.

Le résultat

Il est notifié dans les jours qui suivent l’épreuve pour les Hautes Écoles et les ESA, et au plus tard dans les 15 jours qui suivent l’épreuve pour les Universités.

Remarque : l’attestation de réussite délivrée est valable pour l’inscription dans tout l’enseignement supérieur.

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken

Print Friendly, PDF & Email

69 commentaires

  1. Bonjour, tout d’abord je vous remercie infiniment pour le travail et le service que vous faites. Je suis de nationalité belge. Je suis titulaire de Master en langues et littératures françaises, orientation français langue seconde, équivalence reconnue et délivrée par la Communauté française (FWB). Ma demande d’admission pour AESS : Langues et Lettres Françaises et romanes, orientation FLE à ULB est favorable pour cette année académique 2020/2021. Et pour finaliser l’inscription, je doit fournir la preuve de maitrise du francais. Et je me demande si je suis dispensé de cette preuve puisque mon diplôme est reconnu par la Communauté française. Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour Miloud,
      Ce n’est pas automatique et tu dois donc en faire la demande auprès des autorités universitaires.

  2. lana zaher a dit :

    bonjour.. si j’ai le DELF b2.. est ce que je pourrai etre dispenser de l’examen ?

    1. admin a dit :

      Bonjour Lana,
      Il faut en faire la demande car ce titre n’est pas mentionné dans la réglementation comme étant d’office dispensatoire de l’examen de maîtrise.

  3. Boupda franck lionel a dit :

    Bonjour moi c’est bopda franck lionel de nationalité camerounais je suis titulaire un DUT en maintenace industrielle et jaimerai continue mes etude en belgique et je voudrai savois cmt sa ce passe

  4. Karima a dit :

    Bonjour,

    Je voudras s’il vous plait avoir des informations concernant les inscriptions à l’université pour l’année 2020/2021.
    Je suis algérienne et j’ai deux enfants, l’un est à l’université en 3eme année licence, l’autre en 3eme année secondaire, année du bac.
    Ils souhaitent poursuivre leurs études.
    Quelles sont les procédures pour chacun?
    Est-il possible de s’inscrire en ligne ?
    Comment faire pour l’examen de français et pour les équivalences ?
    Merci pour votre réponse.

    1. admin a dit :

      Bonjour Karima,
      Pour la rentrée académique 2020, l’admission doit se faire en ligne au plus tard le 30 avril 2020.
      Si votre grand fils demande une admission en deuxième cycle (MA1 OU MA2) il n’a pas besoin d’introduire une demande d’équivalence : c’est l’université qui est alors compétente pour décider si les études antérieuures suffisent pour cette admission.
      Pour votre autre fils, par contre, il est nécessaire d’introduire une demande d’équivalence auprès du Ministère car il s’agira d’une admission en cycle 1
      http://Www.equivalences.cfwb.be
      Date limite d’introduction : 15/07/2020.
      Une fois admis vos enfants recevront les modalités de l’examen de maîtrise de la langue française ausel ils devront s »inscrire sauf dispense.

  5. Alexandre a dit :

    Bjr je ss un jeune camerounais je vien d’avoir mon bac en installation sanitaire section 2018/2019 et je veux continuer mes études en Belgique pour le moment mon dossier est au service des équivalences en cour de traitement mest je voudrais avoir le information sur comment postuler dans les haute école pour la rentrée scolaire 2020 les prix des écoles et auci les filières… merci d’avance

    1. Bonjour Alexandre,
      Pour les frais : http://inforjeunes.eu/frais-dinscription-dans-lenseignement-superieur/
      Pour s’inscrire à la HE, tu dois introduire ta demande dans les délais que tu trouveras sur le site de la HE choisie.
      Obtention d’un titre de séjour pour étudier en Belgique
      Il faut obtenir un visa pour venir faire des études supérieures en Belgique, qui couvrira la durée des études. Cette demande ou « autorisation de séjour provisoire pour études » (ASP) doit être faite à l’ambassade belge. Dans le cadre de cette demande d’ASP, tu devras fournir une série de documents à l’ambassade :
      – attestation d’inscription comme étudiant régulier dans un établissement d’enseignement supérieur (il est demandé de fournir une inscription définitive OU une
      – attestation d’admission provisoire OU une inscription à un examen d’admission. Un seul de ces documents est suffisant pour introduire la demande d’ASP auprès de l’ambassade belge, une inscription définitive n’est donc pas obligatoire. De plus, il est impossible d’obtenir une inscription définitive
      sans être en possession d’un document de séjour valable en Belgique.
      – un certificat médical délivré par un médecin agréé par l’ambassade belge
      – un certificat de bonne vie et moeurs pour les plus de 21 ans
      – une preuve de moyen de subsistance ou un engagement de prise en charge .
      La preuve de moyen de subsistance suffisant est apportée par une attestation fournie par une personne disposant de revenus suffisants, ou d’une attestation d’une organisation t’octroyant une bourse, etc… ( !!! un seul document manquant peut faire retarder l’octroi de l’ASP). Ce qui est listé ci-dessus, ce sont les documents de base à avoir, il est possible que l’ambassade en demande encore d’autres. L’ASP sera valable 4 mois afin d’avoir le temps de confirmer l’inscription auprès de l’établissement scolaire. Tu pourras alors venir en Belgique et t’inscrire à l’administration communale de résidence (dans les 8 jours ouvrables de l’arrivée). En fournissant la preuve de ton inscription définitive à l’administration communale : obtention d’un visa valable 1 an renouvelable tant que les études sont poursuivies.

  6. yanes guennoun a dit :

    bonsoir, je suis un étudiant en l3 en électrotechnique en Algérie je veut poursuivre mes études en Belgique a universalité comment je peut faire merci

    1. Bonjour Yanes,
      Pour s’inscrire en HE pour l’année académique 2020-2021, il sera nécessaire d’introduire ta demande en te référant aux périodes d’inscriptions que tu trouveras sur les sites des HE concernées.
      C’est la HE qui sera compétente pour juger de l’équivalence de tes études antérieures.
      Obtention d’un titre de séjour pour étudier en Belgique
      Il faut obtenir un visa pour venir faire des études supérieures en Belgique, qui couvrira la durée des études. Cette demande ou « autorisation de séjour provisoire pour études » (ASP) doit être faite à l’ambassade belge. Dans le cadre de cette demande d’ASP, tu devras fournir une série de documents à l’ambassade :
      – attestation d’inscription comme étudiant régulier dans un établissement d’enseignement supérieur (il est demandé de fournir une inscription définitive OU une
      – attestation d’admission provisoire OU une inscription à un examen d’admission. Un seul de ces documents est suffisant pour introduire la demande d’ASP auprès de l’ambassade belge, une inscription définitive n’est donc pas obligatoire. De plus, il est impossible d’obtenir une inscription définitive
      sans être en possession d’un document de séjour valable en Belgique.
      – un certificat médical délivré par un médecin agréé par l’ambassade belge
      – un certificat de bonne vie et moeurs pour les plus de 21 ans
      – une preuve de moyen de subsistance ou un engagement de prise en charge .
      La preuve de moyen de subsistance suffisant est apportée par une attestation fournie par une personne disposant de revenus suffisants, ou d’une attestation d’une organisation t’octroyant une bourse, etc… ( !!! un seul document manquant peut faire retarder l’octroi de l’ASP). Ce qui est listé ci-dessus, ce sont les documents de base à avoir, il est possible que l’ambassade en demande encore d’autres. L’ASP sera valable 4 mois afin d’avoir le temps de confirmer l’inscription auprès de l’établissement scolaire. Tu pourras alors venir en Belgique et t’inscrire à l’administration communale de résidence (dans les 8 jours ouvrables de l’arrivée). En fournissant la preuve de ton inscription définitive à l’administration communale : obtention d’un visa valable 1 an renouvelable tant que les études sont poursuivies.

  7. Gladece a dit :

    Bonjour, je suis déjà en Belgique et mon titre de séjour se termine bientôt avant la rentrée or j’ai une admission à ulb mais faute de la preuve de la maîtrise suffisante de français, je ne peux pas avoir d’inscription définitive qui me permettra de prolonger mon séjour pourtant je possède une équivalence de diplôme. Que me conseiller vous? Urgence signalée je vous prie!

    1. admin a dit :

      Bonjour Gladece,
      Les examens de maîtrise de la la langue sont organisée deux fois pour une année académique déterminée.Est-ce une admission en 2ème cycle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.