Bref lexique de politique scolaire

image (25)Accueil personnalisé des parents : Version soft : Accueil un brin paternaliste permettant à certaines directions d’écoles de filtrer les inscriptions en conseillant – sans en avoir l’air – aux parents mal nés « d’aller voir ailleurs » pour inscrire leur enfant. Version hard : on vous demande votre fiche de paie, ni plus ni moins. On ne mélange pas les torchons et les serviettes, que diable !

Autonomie pédagogique : argument fréquemment mis en avant par les adversaires de toute forme de régulation au sein des écoles, et érigée en valeur sacro-sainte. Consiste à mettre en avant les lois et règles que l’on s’est donné à soi même ou dont on a fait sienne, en faisant croire qu’elles seraient universelles, donc partagées par tous et de ce fait inattaquables.

Bonne école : pour nous une école qui fait réussir ses élèves, sans brader son enseignement, en donnant à tous les moyens d’y parvenir. Pour beaucoup d’autres, une école élitiste qui trie, sélectionne et façonne de la même manière depuis des générations.

Egalitarisme : concept utilisé par ceux qui souhaitent dévaloriser la notion d’égalité. L’égalitarisme serait donc une position frileuse qui cache mal une volonté d’inégalité. A les en croire, l’excès d’égalité nuit. Et puis c’est bien connu, l’égalité c’est bon pour les médiocres. Vive l’excellence.

Excellence : le « marche ou crève » des écoles élitistes. Où l’excellence devient une valeur en soi, supérieure à la solidarité ou au partage nécessaire dans l’acquisition de savoirs ou de compétences.

Libre choix des parents : trop souvent, permet à certains parents bien informés, dotés d’un bon bagage socioculturel et ayant des relations de conserver « ad vitam aeternam » leurs privilèges. Bonjour le délit d’initié et le passe-droit !

Mixité sociale : le « vade retro satanas » de certaines écoles qui trient leurs élèves sur le volet. C’est le mot « social » qui, ici, en paralyse beaucoup d’effroi, on l’aura compris. En public, tout le monde est pour. En privé, les langues se délient. Et c’est pas triste.

Projet pédagogique : définit les objectifs pédagogiques d’une école et les méthodes qu’elle va utiliser pour les atteindre. A lire, bien entendu, entre les lignes pour ne pas croire béatement au paradis sur terre, qui pour certains se révèle bien vite un enfer bien réel.

Terroriste idéologique : nous ne connaissions pas, mais nous avons été affublés de ce sobriquet. Probablement : se dit d’une personne convaincue que sa pensée est juste et correcte et veut la partager avec les autres, mais rencontre l’inconvénient que ladite pensée rame à contre-courant du raz-de-marée provoqué par le marché et le matérialisme. Finalement, on l’aime notre sobriquet.

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.