Quelles conditions pour accéder à l’université ?

téléchargementPour être admis à l’université l’étudiant doit satisfaire à certaines conditions d’admission. 

Mais tout d’abord, hormis les conditions générales que nous allons développer, l’étudiant doit également :

– apporter la preuve de sa maîtrise suffisante de la langue française

payer le minerval et/ou des droits d’inscription complémentaires

-Répondre à des critères académiques d’admission fixés par  la Commission d’admission. Ces critères valent pour les inscriptions des étudiants ressortissants de pays hors Union européenne en 1ère année de 1er cycle et peuvent varier d’une université à l’autre et qui figurent sur les sites internet des universités.

Conditions générales- Premier cycle (Bachelier de transition)

Accès à la 1ère année des études de premier cycle si l’étudiant possède soit :

– un certificat de réussite de l’enseignement secondaire supérieur (CESS) délivré par un établissement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou par la Communauté flamande ou germanophone ;

– un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles;

– un titre d’enseignement supérieur délivré par un établissement d’enseignement de promotion sociale ;

– une attestation de succès à un des examens d’admission organisés par les établissements d’enseignement supérieur ou par un jury de la Fédération Wallonie-Bruxelles; cette attestation donne accès aux études des secteurs ou des domaines qu’elle indique ;

– soit d’un diplôme, titre ou certificat d’études similaire à ceux mentionnés ci-dessus délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l’Ecole Royale Militaire ;

– soit d’un diplôme, titre ou certificat d’études étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés ci-dessus ;

– soit d’une attestation de réussite de l’examen d’admission universitaire ;

– soit d’un Baccalauréat délivré par une école européenne ou d’un Baccalauréat international.

Cas particulier

Les études d’Ingénieur Civil : Pour entamer ce type d’études, il faut préalablement réussir un « examen d’entrée ». Si l’étudiant est en possession d’un des diplômes cités ci-dessus, il ne sera alors interrogé que sur les mathématiques. Dans le cas contraire, il devra ajouter les matières suivantes : français, sciences (physique, chimie, biologie, géographie), histoire, deuxième langue (néerlandais, anglais, allemand ou latin) au choix.

Les études en Sciences Médicales : pour entamer ce type d’études, les étudiants doivent justifier d’une attestation de participation effective (avoir présenté l’ensemble de l’épreuve et obtenu un résultat supérieur à celui correspondant à l’ensemble de toute réponse) à un test d’orientation du secteur de la santé. Ce test est organisé dans chaque université deux fois avant la rentrée académique (au cours de la 1ère quinzaine de juillet et de la 1ère quinzaine de septembre). Ce test à valeur indicative.

Conditions particulières d’admission pour les étudiants non-résidents : Depuis 2006-2007, un Décret de la Communauté Française régule le nombre d’étudiants non-résidents qui s’inscrivent pour la première fois dans une des formations universitaires (1er cycle) suivantes : bachelier en kinésithérapie et réadaptation; bachelier en médecine vétérinaire et bachelier en sciences psychologiques et de l’éducation, orientation logopédie; bachelier en médecine; bachelier en sciences dentaires.

Conditions générales – 2e cycle (Master)

Accès aux études de deuxième cycle si l’étudiant possède :

– le grade académique de 1er cycle du même cursus ;

– le même grade académique de 2ème cycle, mais avec une autre finalité ; un grade académique universitaire de 1er cycle dans un autre domaine d’études répondant aux conditions d’admission définies par chaque université (il s’agit des passerelles internes) ; un grade académique de l’enseignement supérieur non universitaire répondant aux conditions d’admission définies par la loi (passerelles transversales) ;

– un autre grade académique universitaire belge ou un titre ou grade étranger (reconnu équivalent), si ce titre ou grade sanctionne des études de 1er cycle et est valorisé par le jury pour au moins 180 ECTS, moyennant un programme de cours complémentaires de 15 ECTS au maximum ;

– un grade académique similaire à ceux mentionnés aux points précédents, délivrés en Communauté Flamande, en Communauté Germanophone ou par l’École Royale

Militaire, et aux porteurs de grades académiques étrangers reconnus équivalents aux mêmes conditions.

Attention : le deuxième cycle est également accessible, moyennant un programme complémentaire de 15 ECTS maximum, aux étudiants qui peuvent prouver une expérience personnelle ou professionnelle correspondant à au moins 5 années d’activités, et ce après une procédure d’évaluation des savoirs et compétences (Valorisation des Acquis d’Expérience – VAE) menée par l’université.

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken

 – Base légale : Décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.