J’arrête mes études en cours d’année, quid des allocations familiales ?

Steve a 19 ans. Il avait entamé en septembre une première année d’études supérieures dans une école supérieure des arts, mais il vient de décrocher en cours d’année et a averti l’école qu’il arrêtait son année. Qu’en est-il des allocations familiales de Steve ?

Les allocations familiales sont acquises « automatiquement » pour les jeunes de moins de 18 ans. De 18 à 25 ans, le jeune peut continuer à percevoir ses allocations s’il poursuit des études.

Toutefois, lorsque le jeune (18-25) cesse les cours durant l’année scolaire, il ne peut plus bénéficier des allocations familiales dès la fin du mois au cours duquel il a interrompu ses cours. Seule une autre formation ou une inscription au stage d’insertion professionnelle de l’ONEm lui permettra d’encore pouvoir y prétendre.

Les formations qui permettent de maintenir le droit aux allocations familiales 

  • formations de niveau secondaire

L’étudiant doit suivre les cours pendant au moins 17 heures par semaine. Ce sera le cas notamment pour des formations en bureautique ou en langues dans des établissements de promotion sociale. Il ne s’agit pas ici de périodes pédagogiques (50 minutes) mais d’heures complètes (60 minutes) !

  • Formations supérieures

Le droit aux allocations familiales est établi notamment en fonction du nombre de crédits sur l’année scolaire en cours.

En effet, l’étudiant a droit aux allocations familiales  s’il est inscrit pour au moins 27 crédits. La répartition de ces crédits sur l’ensemble de l’année est sans importance. Seul le total minimal de 27 doit être atteint. NB : les crédits relatifs à des formations différentes suivies dans des institutions d’enseignement différentes (belges et/ou étrangères) au cours de la même année académique peuvent être cumulés.

L’inscription comme demandeur d’emploi et l’accès au stage d’insertion

Le bénéficiaire doit s’inscrire valablement auprès d’Actiris (Bruxelles) ou du Forem (Wallonie).

Une fois inscrit, le jeune qui termine les cours à la fin de l’année scolaire (juin) débute son stage d’insertion professionnelle le 1e août.

Pour un jeune qui arrête les cours durant l’année scolaire ou académique, son stage débutera le lendemain de l’arrêt de ses cours.

Eric Bruggeman

Infor Jeunes Laeken