Organisation de l’enseignement supérieur de plein exercice

Quatre types d’établissement

-les Universités,

-les Hautes Ecoles (HE),

-les Ecoles Supérieures des Arts (ESA),

-l’Ecole Royale Militaire (ERM).

Deux types de formations supérieures

– le type court : d’une durée de 3 ou 4 ans, il est sanctionné par un baccalauréat professionnalisant et est organisé par les Hautes Ecoles et les Ecoles Supérieures des Arts
– le type long : formation organisée en deux cycles, par les Universités, les Hautes Ecoles, les Ecoles Supérieures des Arts et l’Ecole Royale Militaire.

Le 1er cycle, d’une durée de 3 ans, est sanctionné par un Baccalauréat de transition. Le 2ème, d’une durée d’1 ou 2 an par un Master ou Master complémentaire.

Trois cycles d’études

– le premier cycle : d’une durée de 3 ans, il concerne soit les formations de type court, soit la première partie des formations de type long
-le deuxième cycle : varie d’1 à 4 ans en fonction de la finalité choisie. Comprend également les masters complémentaires.
– le troisième cycle : comprend les formations doctorales et les travaux afin de préparer une thèse de doctorat.

Trois réseaux d’enseignement

– l‘officiel organisé : regroupe les écoles dépendant directement de la Fédération Wallonie-Bruxelles;
– l’officiel subventionné : regroupe les écoles dépendant de la Province ou de la Commune ;
– le libre : chaque établissement a son propre Pouvoir Organisateur.

Des écoles officielles ou libres

Les écoles officielles sont organisées par la Fédération, les Provinces, les Communes, les associations de Communes ou par toute personne de droit public. Les écoles qui ne sont pas officielles sont dites libres. Ces dernières peuvent être « catholiques » (elles sont dites « libres confessionnelles ») mais ce n’est pas toujours le cas. Quelques établissements sont libres non confessionnels.

Attention : depuis la rentrée 2014/2015, un nouveau Décret organisant le supérieur, appelé « Décret paysage » est d’application. Il met sur pied des réformes institutionnelles concernant les établissements (création de pôles, d’une Académie de Recherche et d’Enseignement supérieur – ARES, et de zones académiques interpôles) et vise à développer et harmoniser l’organisation des études.

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken

Print Friendly, PDF & Email