Etudiants non finançables : la demande de dérogation

Les autorités de la HE/ESA/Université  peuvent refuser d’inscrire l’étudiant qui n’est plus considéré comme étant finançable.(voir Fiche : Etudiants non finançables) Elles n’y sont toutefois pas contraintes. L’étudiant peut donc toujours solliciter son inscription via un courrier motivé : il s’agit de la demande de dérogation. La procédure exacte à suivre peut varier d’un établissement supérieur à l’autre : il y a donc lieu de se référer au Règlement Général des Etudes de l’établissement concerné.

Quelles sont les formes à donner au texte ?

La forme du texte a une réelle importance : il doit  être clair, précis, structuré et sans fautes. Il faut éviter le manque de rigueur ou la négligence. Il est important d’apporter un maximum de preuves à ses propos.

Quels documents joindre à la demande ?

Pour connaître ces documents et la manière/forme sous laquelle ils doivent être produits, il faut nécessairement consulter le Règlement Général des Etudes, disponible, sur le site internet de l’établissement d’enseignement.

 En cas de certificat médical, quid du secret médical ?

  • Dans le chef de l’étudiant : L’étudiant pourra opposer le secret médical à la personne ou à la Commission auprès de laquelle la demande de dérogation est introduite.
  • Dans le chef du médecin ou du professionnel médical : Celui-ci ne peut opposer à son patient le secret médical. Celui-ci peut et devra en effet être levé au choix unique et discrétionnaire de celui en bénéfice, c’est-à-dire le patient concerné.
  • Dans le chef de l’organe appelé à se prononcer sur l’octroi ou le refus de la demande de dérogation : Celui-ci ne peut exiger de lever le secret médical.

Attention, si l’étudiant est libre ne pas faire état des éléments médicaux, la personne ou la Commission qui examine les dérogations sont également libres de refuser l’octroi de cette dérogation.

Qu’en est-il de la confidentialité ?

La Commission ou la personne chargée de statuer sur votre demande est tenue par une certaine obligation de confidentialité.

Que doit contenir, au fond, le texte de demande de dérogation ?

Il faut exposer les différents facteurs qui ont amenés à l’échec et ce que l’étudiant compte mettre en place pour que ces échecs ne se répètent plus. Trois grosses catégories de facteurs d’échecs :

  • problèmes médicaux de l’étudiant ou d’un membre de sa famille, de son entourage proche;
  • Des problèmes sociaux : on peut donner pour exemple, une rupture, une mauvaise fréquentation, un décès,….
  • Des problèmes économiques qui ont obligé l’étudiant à travailler pendant l’année académique.

Il faut pouvoir démontrer que les raisons des l’échecs ne sont plus d’actualité et que des mesures ont été mises en place pour reprendre de bon pieds ses études. Il est aussi important que l’étudiant inscrive ses études dans un projet d’avenir ou un projet professionnel.

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken

 

Print Friendly, PDF & Email

270 réponses à l'article Etudiants non finançables : la demande de dérogation

  1. Nath écrit :

    Bonjour,

    Je suis une étudiante non finançable et je comprends qu’il faut que je soumettes un demande de dérogation à l’université ou la haute école pour ma réinscription.

    Je voudrais savoir s’il m’est permis de soumettre des demandes de dérogations pour deux bacheliers différents (Sciences économiques et droit), dans deux institutions différentes ?

    Je précise que mon but n’est évidemment pas de faire les deux bacheliers en même temps, mais bien de me donner des options.

    Merci d’avance.

    • admin écrit :

      Bonjour Nath,
      Oui, tu peux introduire effectivement plusieurs demandes de dérogations en même temps.

      • Rene écrit :

        Bonjour admin je suis un camerounais titulaire d’une licence en Génie mécanique obtenu en octobre 2015 j’ai envoyé une demande d’inscription en master à l’UCL qui a été refusée parce que je ne suis pas finançable ils m’ont demandé d’introduire un recours si je veux. S’il te plaît j’aimerais savoir ce que je peux écrire et également si j’ai une chance d’être accepté. Merci

        • admin écrit :

          Bonjour René,
          Tu dois motiver ta demande en insistant sur le pourquoi de ce choix d’options. Montrer également la continuité d’avec tes études suivies au Cameroun. Tu dois inscrire ta motivation dans un cadre plus large que le seul domaine des études en montrant aussi quel est ton projet professionnel.

  2. lola écrit :

    Bonjour,
    Je suis d’origine africaine et cela fait un an que je suis en Belgique pour mes études. J’ai fait une prépa pour l’année académique qui vient de se terminer. J’ai introduit une demande d’inscription dans une haute et on vient de m’envoyer un courrier disant que j’étais non finançables sans autre explication. Ma question est la suivante dans quelles conditions sommes nous non finançables si l’on a jamais entrepris d’étude supérieure en Belgique.

    • admin écrit :

      Bonjour Lola,
      L’établissement supérieur peut vérifier si tu es finançable ou pas en te demandant de prouver la nature de tes activités sur le 5 ans qui précèdent ta demande d’inscription. Ceci pour vérifier le nombre d’échecs académiques éventuels que tu aurais pu cumuler en Belgique ou à l’étranger. Si tu estimes être finançable – ce que nous ne pouvons vérifier car tu ne nous donnes pas d’infos précises – tu peux introduire un recours auprès de l’ARES.

      • lola écrit :

        Bonjour,
        J’ai eu mon bac en 2012 après ; j’ai passé une année universitaire dans mon pays, une année sabbatique et une prépa en Belgique car quand je suis arrivée on m’a dit qu’il n’y avait plus de places pour m’inscrire. Il y a quelques semaines, quand je suis partie remettre mon dossier d’inscription, on m’a demandé une déclaration sur l’honneur que je n’ai rien fait durant l’année sabbatique. Je l’ai fait et remis avec mon dossier. Je n’ai pas encore entrepris de recours à la haute école. Mais pensez vous que j’ai une chance que cela aboutisse? Pourrais je faire d’autres inscriptions dans une autre haute école??

        • admin écrit :

          Bonjour Lola,
          Tu peux introduire plusieurs demandes d’inscriptions simultanées dans différentes HE, pour autant que ce ne soit pas des études contingentées. Cela étant, et selon les infos que tu nous donnes tu restes étudiante finançable, sur le plan académique car tu ne cumule pas plus de deux échecs dans une même année d’études. Le fait que tu sois déclarée non finançable provient peut être du fait que le quota des étudiants étrangers hors UE non résidents finançables étaient déjà atteints (1% du nombre total des étudiants inscrits l’année précédente) au moment de ta demande. Tu ne serais alors plus finançable mais uniquement dans l’école en question.

  3. lola écrit :

    Merci beaucoup de vos réponses.

  4. KUTLU écrit :

    Bonjour,
    J’ai dû recommencer 3 fois ma 2ème année d’étude supérieure (bien entendu après avoir introduit une demande de dérogation afin de pouvoir recommencer une 3ème fois). J’ai donc réussi cette année et suis admis en 3ème.
    Ma question est donc la suivante, dois-je encore introduire une demande de dérogation pour mon inscription en 3ème sachant que je fais parti de la catégorie des « étudiants non finançables » ou puis-je suivre la procédure normale d’inscription ???
    Merci d’avance pour votre réponse !

    • admin écrit :

      Bonjour Kutlu,

      En fonction des éléments que vous nous donnez, vous êtes normalement finançable pour une inscription en 3e année.

  5. Philips Alan écrit :

    Bonjour,

    Je suis un élève non finançable à Namur en 2e bac comptabilité et j’ai fais une demande qui n’a pas été acceptée. Je suis un peu perdu, je voudrais bien continuer mes études dans cette école et dans la même option, que faire ? Le directeur m’a dit que ça ne servait à rien de faire un recours externe et surtout si j’en faisais un, je ne sais pas trop quoi mettre dans la lettre à part que je vais vraiment bosser

    • admin écrit :

      Bonjour Alan,
      Le recours externe en cas de refus d’inscription pour cause de non finançabilité se fait auprès de l’ARES. Il n’est utile que si tu peux démontrer que, en réalité tu es finançable et que donc, l’établissement supérieur se trompe.
      Tu pourrais peut être te diriger vers l’enseignement supérieur de promotion sociale dont les baccalauréats et les masters sont équivalents à ceux du plein exercice, mais qui ne sont pas soumis aux mêmes règles concernant la finançabilité des étudiants.

    • Nina écrit :

      Bonjour,

      voilà mon parcours

      2014-2015 : Faculté de médecine, 1ère année médecine ( étalement et je n’ai validé que 5 crédits )

      2015-2016 : Faculté de médecine , 1ère année médecine à 60 crédits ( j’ai abandonné en janvier en ayant été absente à un examen )

      2016-2017 : Faculté des sciences motrices 1ère année Kiné , je n’ai pour l’instant que 25 crédits de validés j’attends encore mes notes , mais je ne pense pas avoir 45 crédits.

      Je suppose du coup ne plus être finançable pour recommencer ma première année Kiné , que dois-je faire ? une dérogation ? quelle démarche entreprendre pour pouvoir continuer en Kiné ?

      Ces études mes plaisent vraiment je m’y sens épanouie et pense vraiment avoir trouvé ma voie.. je suis perdue..

      merci d’avance pour vos réponses.

  6. kalidou écrit :

    Assalam
    Je veu savoir si les demandes de derogatoin pour les bachelier qui son en retar 2eme list est accordè
    Merci

  7. Andrea écrit :

    Bonjour,

    J’ai raté deux années en 1ère médecine en France et je suis espagnole (avec le Baccalauréat français). Je veux m’inscrire cette année en 1ère médecine à l’ULB.
    Il y a quelques jours que j’essaie de faire une demande de dérogation mais je n’arrive pas à trouver les indications pour la faire. Chaque site que je visite est pour une autre faculté ou n’est pas mis à jours depuis des années. Donc voilà je voudrais savoir comment je peux faire.
    Merci d’avance.

  8. Rkiouak écrit :

    Bonjour,
    Je souhaiterais savoir si je suis toujours finançable s’il vous plaît.
    Voici mon parcours:
    2012-2013 1ere ingenieur en haute ecole- echec
    2013-2014 1 ere ingenieur en Haute ecole: echec
    2014-2015 1ere bioingenieur a l’ulb- reussite
    2015-2016 2eme bioingenieur a l’ulb- echec

    Une reinscription en 2eme bioingenieur est elle possible ?
    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Rkiouak,

      Pour le savoir, il faut voir si dans la situation concrète qui est la votre, et en fonction du nombre de crédits réussis, vérifier si le critère suivant est rencontré :

      Un étudiant est finançable si  » globalement au cours des trois années académiques précédentes,
      il a acquis au moins la moitié des crédits du total de la charge de ses programmes annuels, compte non tenu de l’année académique de sa première inscription au cycle, si elle lui est défavorable »

  9. Mehdi écrit :

    Bonjour
    j’ai raté ma première année a l’ucl en ayant obtenu 40 crédits, j’ai anticipé certains cours et me suis inscrit pour 45 credit, j’ai obtenu au terme de cette année 20 crédits, donc je suis a 60 crédits, et je reçois comme mention admis a poursuivre, néanmoins le service des inscriptions me notifie que j’ai besoin d’une dérogation pour m’inscrire en 2eme année.
    j’ai introduit le recours mais je ne comprends pas pourquoi j’en ai besoin vu qu’il est clairement écrit admis a poursuivre, le service des inscriptions m’a notifié que je devrais re payer les droits majorés ? qu’en pensez vous ?
    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Medhi,
      Tu dois avoir acquis au moins 75 % des crédits du programme annuel ou la moitié des crédits des trois années précédentes.
      Si pas, tu peux encore être finançable mais en te réorientant.

  10. Maxence écrit :

    Bonjour,

    1ère année de médecine: 9/ 60 crédits
    1ère année de médecine (2efois): 48/6 (comprenant les 9 d’avant)
    2e année de médecine: 7/56 (j’ai rééchoué anatomie et biomol de 1ère)

    Je suis donc non financiable, puis-je toujours me réorienter en 1ère dentisterie même s’il y a le concours?

    Je suis étudiant sur L’UCL woluwé

    Merci.

  11. montassir écrit :

    si est possible un exemple de demande dérogation s’il vous plais

  12. Emie écrit :

    Bonjour,

    J ai raté ma première et apres l avoir repris j ai obtenu plus 45 crédits et j ai pu passer en deuxième avec deux cours de premières. J ai raté les cours de première et j ai egalement raté ceux de 2eme! J en ai réussi 3 eft. Du coup, je ne suis plus financiable. J ai faiy une demande de recours et j attds tjrs la reponse.
    Mais j aimerai vraiment continuer mes études de droit. Que me conseillez-vous? Si la reponse est un refus?

    • admin écrit :

      Bonjour Emie,
      Tu peux introduire une demande d’inscriptions dans d’autres établissements qui organisent cette option, et ce simultanément.
      L’enseignement supérieur de promotion sociale te reste accessible, car les règles de finançabilité ne s’y appliquent pas.

  13. Chloé écrit :

    Bonjour,
    je fais un master 60 en Information et communication à l’UCL( 2016-2017).
    je suis venu du Congo pour mes études.
    Etant donné que j’ai toujours voulu faire un master en Sciences politiques, j’ai introduit la demande d’inscription (2017-2018)pour un autre master en sciences politiques…
    j’ai eu un refus, comme raison je suis non financable.
    pour l’instant j’ai introduit le recours en interne.
    Que devrai-je faire si j’obtiens toujours un refus?

    • admin écrit :

      Bonjour Chloé,
      Tu peux introduire ta demande dans une autre université. Tu n’es pas finançable car tu es étudiante hors UE et probablement hors quota. Le quota varie d’un établissement supérieur à l’autre.

  14. hanae écrit :

    hanae je suis étudiante marocaine . j’ai mon licence en chimie .j’ai fait une demande d’admission au master en pharmacie à UCL et j’ai reçu un refu comme raison mes études ne sont pas finançable.est ce que je peux introduire un recours de demande d’inscription en 2eme ou 3eme années bachelier en science pharmaceutique puisque mes études ne sont pas finançable pour entamer un master

    • admin écrit :

      Bonjour Hanae,
      A priori oui, mais tu devrais nous préciser la raison pour laquelle tu es déclarée non finançable.

      • Elazzizi écrit :

        Merci pour votre réponse. Moi aussi je ne sais pas pourquoi,voila l’email qu’ils m’ont envoyé. ‘“ il ressort de l’application de l’article 3 du décret du 11 avril 2014 adaptant le financement des établissements de l’enseignement supérieur à la nouvelle organisation des études que la communauté française de belgique n’octroie pas de financement pour vos études . Vous êtes donc non finançable.Conformément a l’article 96 1er du décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études, l’université refuse votre inscription' »

        • admin écrit :

          Bonjour Hanae,
          A priori c’est parce que tu serais hors quota. Sont finançables 1% des étudiants hors UE non résidents /nombre total d’étudiants inscrits l’année précédente dans la même section.

  15. zakaria écrit :

    Bonjour, j’ai raté 3 fois la premiere année en architecture a l’ULB, pour refaire la 3eme javais introduit une derogation vu que j’ai ete opere durant la deuxieme annee
    J’habite en Belgique mais je viens du Maroc sachant que j’ai une carte d’identité belge. Je voulais m’inscrire dans une ecole superieure mais apparement je n’ai pas le droit. Je suis interdit de frequenter des etudes superieurs pendant 5 ans. Qu’est ce que je dois faire exactement pour continuer ?

    • admin écrit :

      Bonjour Zakaria,
      Tu restes finançable si tu ne t’es jamais réorienté au cours des 5 années qui précèdent la rentrée académique 2017/2018. Bien entendu tu dois alors entamer des études autres que « Architecture ».
      Pour le reste, il est faux de dire que tu es « interdit de fréquenter des études supérieures pendant 5 ans.  »
      Les établissements supérieurs, à chaque fois que tu solliciteras une inscription, vont vérifier ton parcours au cours des 5 dernières années pour connaître de ta finançabilité. C’est différent de ce que tu mentionnes car la plupart des étudiants redeviennent finançables avant 5 ans. Dans ton cas, tu redeviendras finançable automatiquement pour l’année académique 2020/2021 (si tu ne te réoriente pas entre temps comme tu as le droit de le faire, voir supra).
      Autre possibilité : l’enseignement supérieur de promotion sociale qui n’est pas soumis aux règles de finançabilité

  16. Hanae écrit :

    Bonjour, donc si je suis hors quota que dois je faire?? Est ce que je peux etre admitte aprés la derogation meme si j’ai validé tout mes semestres de licence mais pas avec des mentions ??

    • admin écrit :

      Bonjour Hanae,
      Oui tu peux introduire une demande d’admission avec dérogation si tu n’es pas considérée comme étudiante finançable. Cela étant, tu devrais savoir pourquoi, afin de vérifier que ce soit correct, la raison pour laquelle tu ne serais pas finançable.

  17. Mélanie H écrit :

    Bonjour,
    Je me suis inscrite 3 fois en 1er cycle:
    2014-2015: 1ère année institutrice maternelle, je me suis réorientée en logopédie. (15 crédits)
    2015-2016: 1ère année logopédie, réussie (53 crédits)
    2016-2017: 2ème année logopédie, arrêtée (12 crédits)

    En tout, je comptabilise donc 80 crédits sur 180, ce qui est insuffisant puisqu’il aurait fallu 90/180 pour être finançable.
    Néanmoins, j’ai appelé l’école qui a mentionné le fait qu’on puisse faire sauter la première année du cycle qui m’est défavorable, et que donc, j’arriverai à 65 crédits/120, ce qui correspond à la moitié.
    Dans ce cas, en « sautant » ma première année défavorable et en comptabilisant 65/120 crédits pour mes deux années de logopédie (53 en première et 12 en deuxième), serai-je finançable pour recommencer une 1ère en assistante sociale dans une haute-école?

    Merci pour votre temps,
    HENDRIKX Mélanie

    • admin écrit :

      Bonjour Mélanie,
      Oui en effet. le Décret prévoit de faire sauter la 1ère inscription au 1er cycle si elle est défavorable à l’étudiant (en clair si le fait de la compter a pour conséquence la non finançabilité). Dans ton cas, donc, l’établissement supérieur ou tu demandes une inscription doit faire sauter cette année 2014/2015 lorsqu’elle calculera le nombre de crédits acquis. Ton total sera donc bien de 65/120, ce qui te permet de rester finançable pour une inscription dans une année d’un 1er cycle.

  18. Titi écrit :

    Bonjour Admin j’ai un soucis très primordial, je suis admis à m’inscrire en master bioingenieur en gestion des forêts et des espaces naturels à finalité spécialisée à l’Université catholique de Louvain en Belgique, étant étudiant hors union européenne et sachant que la date d’inscription à l’Université ou alors la rentrée est prévue pour le 15 septembre ayant besoin d’un visa d’études pour me rendre et avec les procédures de réception des dossiers à l’ambassade belge qui sont extrêmement longues car la date de réception de mon dossier est prévu pour le 20 septembre comment faire pour entrer en contact avec ma faculté et obtenir une dérogation pour avoir l’autorisation de venir m’inscrire tardivement?

  19. Lilie écrit :

    Bonjour,

    J’ai été inscrite à l’ULB en 1er bac Droit. Durant cette année, je n’ai passée AUCUN examen et je n’ai pas suivi les cours pour de raisons personnelles et familiales. Donc échec.
    L’année d’après, j’ai recommencé le Droit à UCL. J’ai passé les examens mais j’ai réussi très peu car j’étais enceinte et au niveau médical et psychologique c’était une grossesse difficile.
    J’ai fait une pause de deux ans pour élever mon enfant et arranger ma vie.
    Maintenant je me sens prête à recommencer mes études. Je voudrais m’inscrire à Saint-Louis en 1 bac traduction-interprète. Je suis consciente que je n’ai plus droit à l’erreur et que je doit tout faire pour réussir mais je me pose quand même la question… Et si jamais je rate cette année, pourrais-je quand même avoir une dernière chance de recommencer et réussir?

    Merci.

    • admin écrit :

      Bonjour Lilie,
      Tu restes bien finançable pour la rentrée 2017/2018.
      Pour le rester, ensuite, tu dois acquérir au moins 75 % des crédits qui figureront à ton programme annuel. Tu pourrais aussi être finançable si tu n’acquières pas ce minimum de crédits mais pour le savoir tu devrais nous détailler plus ton parcours.
      Les études que tu mentionnes correspondent à quelles années académiques ?

  20. kiki écrit :

    Bonjour,

    Voici mon parcours (juste après mon Baccalauréat du Lycée français):

    2014/2015:
    – Sept à Déc: 1 semestre en DUT (université) en France: abandon avant la fin du 1er semestre (donc avant la session d’examens)
    – Janv à Juin: 1 semestre en Ecole de Commerce en France où une rentrée de Janvier est proposée – mais échec aux examens de Mai/Juin 2015
    2015/2016:
    – 1ere année à l’UCL en Architecture en Belgique: échec 27/60 avec crédits J’ai raté la matière requise (de 23 crédits) pour passer en BA2.
    2016/2017:
    – 1ere année à l’UCL en Architecture en Belgique: échec avec 27/60 crédits. J’ai encore raté la matière (de 23 crédits) requise pour passer en BA2 pour laquelle il n’y a pas de session de rattrapages. J’ai aussi raté 3 « petites » matières théoriques.

    Je dois donc demander une dérogation pour poursuivre des études d’Architecture en Belgique. Mais dois je également demander une dérogation pour poursuivre des études dans une autre filière en Haute Ecole ou en Université en Belgique ?

    Aussi: il me reste une session de rattrapages en Août pendant laquelle je ne pourrai pas passer la matiere de 23 credits mais je pourrai passer les 3 matières théoriques. Si je réussis ces 3 matières, est ce que j’augmente mes chances d’obtenir une dérogation ? (que ce soit pour continuer en architecture ou changer de filière)

    Vous en remerciant

    • admin écrit :

      Bonjour Kiki,
      Tu pourrais encore t’inscrire en 1er cycle mais uniquement après avoir suivi la procédure dérogatoire, que ce soit pour poursuivre « Architecture » ou pour intégrer une nouvelle filière d’études. Bien entendu, au plus positifs sont tes résultats 2016/2017 au plus hautes sont tes possibilités d’obtenir cette dérogation.

  21. Caroline écrit :

    Bonjour,

    Je vous explique mon cas :

    -1ère année en vétérinaire UCL ( 2014-2015) : abandon = 0 crédits /60
    -1ère année en kinésithérapie UCL ( 2015-2016) : 20 crédits / 60
    -1ère année en kinésithérapie UCL (2016-2017) : 5 crédits / 60

    Que dois-je faire pour être à nouveau finançable? Si je réussis encore 25 crédits de cette année, est-ce que ce sera suffisant?
    Merci

  22. Rime écrit :

    Bonjour,
    je vous explique mon cas.

    2015-2016 : 1ère en haute école- paramédicale, échec 38crédits/60
    Je décide de changer d’option et d’établissement.
    2016-2017 : 1ère en haute école – économique, échec 5crédit/60

    Suis-je toujours financiable pour une troisème première ? ( tout en restant en option économique mais en changeant d’établissement)

    Merci

  23. Carocaro écrit :

    Bonjour,
    Je suis étudiante HUE,Voici mon cas:
    2015-2016: 1ère année soins infirmiers Helha:10/60 crédits : échec
    2016-2017: même étude :28/60credits, je dois refaire une 2ème session (3 matière à refaire), car mes autres notes ne sont pas comptabilisés car le 3 à refaire sont moins de 8/20.
    si jamais je n’aurai pas 45 crédits,est-ce que je pourrai demander une dérogation pour faire les 3 matières en restant à la même école?

    D’avance merci

    • admin écrit :

      Bonjour Carocaro,
      En effet, pour rester inscrite dans la même orientation (quelle que soit l’école) tu devras, pour la rentrée académique 2017/2018, introduire une demande de dérogation car tu n’es plus finançable. En cas de changement d’orientation, tu seras encore finançable, et ce sans dérogation.

  24. Deborah écrit :

    Bonjour,
    je suis Française résidente en Belgique depuis 2 ans.

    2015-2016: 1ere année institutrice primaire : échec
    2016-2017: 1ere année d’infirmière en IESPP en A2, j’ai choisi d’arrêter les cours en février pour cause d’opération médicale en Avril qui m’empêcherai de reprendre les stages et donc de valider mon année : échec (je pense)

    Je souhaite m’inscrire à la Haute Ecole Condorcet en infirmière A1 , cependant l’école me met en liste d’attente (7eme) en stipulant que je suis non finançable ?

    Il y’a t-il un problème par rapport au condition de financabilité ?

    En vous remerciant d’avance.

    • admin écrit :

      Bonjour Déborah,
      Nous ne voyons pas pour quelle raison tu ne serais plus finançable pour une inscription en 1er cycle d’études. En effet, d’après ce que tu nous mentionnes, sur les 5 années qui, précèdent la rentrée académique 2017/2018 tu présentes un seul échec en 1er cycle d’études supérieures , celles suivies en IESPP ne rentrant pas dans cette catégorie. Tu à donc droit à une seconde inscription en 1er cycle dans la même orientation d’études.

  25. Gael écrit :

    Bonjour je suis une etudiante hors union europeen moi j’etais dans une ecole prepa l’annee passer ou Jai pas reussi maintenant je suis en haute eecole a Francisco ferrer Et la jai pas toujours reussi je voudrais savoir si je suis toujours financable dans la meme filiere? Pour cette annee? Merci

  26. Dlow écrit :

    bonjour!
    je suis étudiante en pharmacie. j’ai commencé en 2015-2016 ma première année en pharma, malheureusement j’ai échoué avec 13/60 crédit, j’ai refais mon année toujours en pharmacie en 2016-2017, j’ai de repêche, mais j’y vais dans l’espoir d’augmenter mes notes et mon nombre de crédit. Mais j’ai l’intention de me réorienter vers les études infirmières. pensez vous que je suis toujours financable et que j’ai le droit de me réinscrire ailleurs? est ce qu’ils vont prendre en compte le nombre de crédit que j’aurai accumuler a la fin de ma session de Août ?

  27. Dlow écrit :

    merci d’avance

  28. Leo écrit :

    Bonjour,

    Voila enfaite j’ai fait

    -1er bac medecine que j’ai raté 15/60 (allegement/etalement raté)
    -1er bac medecine que j’ai réussi 45/60 donc jai validé tout les credits de 1er
    -2eme medecine que j’ai raté 30/60

    Suis je financable pour recommencer ma 2eme bac medecine sachant que la notion d’année d’étude n’existe plus.

    Merci.

    • admin écrit :

      Bonjour Léo,

      Selon vos indications, vous êtes encore finançable en vertu du décret sur la financement du supérieur, car vous validez la moitié des crédits sur la totalité des crédits des programmes des trois dernières années. NB : la notion d’année d’études n’a pas disparu, elle reste un élément du mécanisme légal, mais le décret Paysage a mis en avant les notions de cycle et de bloc qui deviennent prépondérants dans ce nouveau mécanisme.

      • Leo écrit :

        Bonjour, merci pour votre reponse, dans le decret il est ecrit ceci: » Au cours des trois années académiques précédentes, l’étudiant a acquis au moins la moitié des crédits de ses programmes annuels (sans tenir compte de la première inscription au cycle si elle s’est soldée par un échec) ET au moins 45 crédits (sauf pour les étudiants en étalement)  »

        Cest ecrit:  » ET au moins 45 credits » cela veut dire quoi, de quel 45 ct parle t il ?

        Merci.

  29. Cindy écrit :

    Bonjour
    Apres un bachelier droit je le suis inscrite à ulb en master en droit , j’ai fais une année prepa échec, puis suite au décret marcourt Jai fais ub master complémentaire qui revient à l’année prepa échec et la je suis en master … je suis toujours andicape par lez cours de l’Annee préparatoire !! Est ce que les années prepa compte cômme master donc seconde cycle ? Car je risque de ne plus être financable .

    • admin écrit :

      Bonjour Cindy,

      Les années préparatoires secondaires faites en Belgique, s’il s’agit de 7e générale, ne sont pas considérées comme du supérieur.

      Et dans le supérieur, il n’y a plus d’année préparatoire entre le bachelier et le master depuis la mise en application du décret Marcourt.

  30. Zak écrit :

    Bonjour à vous,
    Je m’apprête à finir ma 1re année de Sc Eco et gestion à Bruxelles, cependant il est fort probable que le nombre de crédits que je prévois de gagner se situe entre 33 et 42 crédits, ce qui signifie que je vais pas passer en 2e année.
    L’année précédente, j’étais en France (en Sc Eco et gestion également) où je n’ai validé quasiment aucune matière (dûe à une situation familiale difficile à l’époque). Dans l’idéal, je souhaiterais me réinscrire pour compléter ma 1re année de Sc Eco et gestion et si possible, avoir la possibilité d’anticiper des matières de 2e année mais il me semble que ma finançabilité risque de poser problème
    Est-ce que l’année d’étude en dehors de la Belgique est forcément prise en compte dans la détermination de la finançabilité ? Si je me réoriente, est-ce que j’aurais la possibilité de redevenir finançable ? Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Zak,

      Oui l’année d’études supérieure faite à l’étranger est prise en compte. S’il s’agit d’une première réorientation dans le supérieur, alors vous pouvez être finançable.

  31. Toni écrit :

    Bonjour, je veux savoir le nombre exacte d’années durant lesquelles je peux rester finançable pour terminer mon bac.Dans l’ancien système l’eleve pouvait faire chaque année 2 fois donc total 6 années maintenant avec le nouveau système je ne sais plus merci .

  32. Jato écrit :

    Bonjour,
    Je suis dans le même cas que toni ( 2 premières, 2 deuxièmes et je cours tout droit a la catastrophes et donc vers une 2ème troisièmes.) Ce serait pour moi, la pire chose que de ne pas pouvoir finir mon bachelier en droit à l’ulb. être bloqué aux portes du master à 30 credites pres et devoir jeter à la poubelle les 5 dernières années… J’ai du me battre dans mes études malgré une situation familialle plus que chaotique et une grosse dépression. Alors voilà, j’ai bcp de mal a comprendre les règles nébuleuses entourant ce sujet mais, quoi qu’il en soi, j’aimerais savoir si, dans le pire des cas, on peut légalement financer soi-meme ses études? J’ai 23 ans et je ne me vois pas recommencer qqch à 0.

    Merci pour l’attention que vous porterez à ma question.

  33. Blonde écrit :

    Bonjours,voila j ai donné ma lettre de dérogation mais je n aurait la reponse que vers le 18 septembre , mais je suis en contrat étudiant jusqu’au 30 septembre suis-je tjrs bien étudiant pendant les 18 jours d attends????

  34. Blonde écrit :

    Bonsoir, voila j ai fait 2 fois ma premiers compta et j aimerai aller en droit . Pourquoi ne suis-je plus financiable ?

    • admin écrit :

      Bonjour Blonde,

      Normalement, vous êtes finançable si vous réorientez, ce qui semble être le cas. Il faudrait donc questionner le commissaire du gouvernement attaché à votre établissement.

  35. Tracy écrit :

    Bonjour,
    Est ce qu’il y aurait moyen d’avoir un exemple de dérogation svp ?

    • admin écrit :

      Bonjour Tracy,

      Une demande de dérogation est personnelle en fonction de la situation spécifique de l’étudiant. Il faut y développer ses motivations et expliquer les raisons des échecs antérieurs.

  36. Blonde écrit :

    Bonjour ,Et pour mon contrat étudiant je reste bien étudiant pendant le délai de reponse ?

    • admin écrit :

      Bonjour Blonde,

      Le contrat d’étudiant dépend uniquement du fait que vous soyez inscrit en bonne et due forme dans un établissement d’enseignement de plein exercice.

  37. Laura écrit :

    Bonjour,

    J’ai effectué 2ans de kine que j’ai raté. J’ai donc changé pour refaire une 3eme première en biomed.

    Malheureusement,ayant des problèmes de santé depuis 2 ans, je n’aurais pas 45 crédits

    La dérogation pour refaire une 4eme première peut elle être acceptée sachant que j’ai les preuves de mes problèmes de santé ? Quelles sont les chances d’acceptation ? Peut m’arrêter pour des problèmes totalement indépendant de ma volonté ?

    Puis je financer mes études moi même ?

    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Laura,

      Vous pouvez tenter une nouvelle dérogation mais nous ne pouvons prédire les chances qu’elle soit acceptée. On ne peut pas financer la part du subside non versé par l’état.

  38. Ryan écrit :

    2016 – 2017 COMU1BA Bachelier en information et communication 25/60
    2015 – 2016 COMU1BA Bachelier en information et communication 37/60 (plus de cours de 1ére)
    2014 – 2015 COMU11BA Première année de bachelier en information et communication 26/60 ( 45 crédits)
    2013 – 2014 COMU11BA Première année de bachelier en information et communication 19/60

    Bonjour,

    Voici mon parcours,

    Suis-je finançable pour l’année 2017-2018 ?

    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour ryan,

      Sur base de vos données, non SAUF si vous vous réorientez dans une autre filière que COMU.

      • Ryan écrit :

        Même sachant que lors de la 2eme premiere jai obtenu 26 credits sur 41 ? cela ferait 41+60+60 – 161 et j’ai donc 26+37+25 – 88 credits donc plus de 50% des credits lors des 3 derniere inscription ? Ou je me trompe ? Merci

        • admin écrit :

          Bonjour ryan,

          Si vous avez plus de la moitié des crédits validés sur le total des crédits des 3 dernières années, alors oui, comme l’énonce l’article 5 du décret du 11/4/2014 :

          Article 5. – Un étudiant est finançable s’il remplit, outre les conditions
          prévues à l’article 3, au moins une des conditions académiques suivantes :
          1° il s’inscrit à un cycle d’études, sans avoir été déjà inscrit deux fois à
          des études de même cycle au cours des cinq années académiques précédentes;
          2° il s’inscrit à un premier cycle d’études, sans avoir été déjà inscrit
          deux fois aux études menant au même grade académique ni avoir été déjà
          inscrit trois fois à un premier cycle d’études au cours des cinq années
          académiques précédentes;
          3° il se réinscrit à un cycle d’études après y avoir acquis
          a) au moins 75% des crédits de son programme annuel lors de
          l’inscription précédente;
          b) ou, globalement au cours des trois années académiques précédentes,
          i) au moins la moitié des crédits du total de la charge de ses
          programmes annuels, compte non tenu de l’année académique de sa première
          inscription au cycle, si elle lui est défavorable;
          ii) et au moins 45 crédits; cette dernière condition ne s’applique pas
          aux étudiants inscrits en vertu de l’article 151 du décret du 7 novembre 2013.
          4° Il se réoriente, pour autant qu’il n’ait pas utilisé cette faculté au
          cours des cinq années académiques précédentes. Un étudiant se réoriente
          lorsqu’il s’inscrit à des études menant à un grade académique sans y avoir
          déjà été inscrit.

          • Ryan écrit :

            Trés bien merci. Une derniere question, lors de ma 2eme premiere jai donc obtenu 26 credits sur 41 car jai réussi 19 credits l’année precedente). Pour le calcul il faut donc bien prendre 41 crédits en compte et non pas les 60 « de base » ? D’avance merci

          • admin écrit :

            Bonjour ryan,

            Oui c’est ça.

  39. bejaoui écrit :

    Bonjour ,
    Je suis étudiante en sciences biomédicales, voici mon parcours :
    2013-2014: BA1 medecine : 2.5/25 crédits ( échoué )
    2014-2015:BA1 medecine :20/60 crédits
    –> réorientation ( échoué)
    2015-2016:BA1 sciences biomédicales : 40/40 crédits ( reussi)
    2016-2017: BA2 sciences biomédicales : en cours
    Je voulais savoir dans le cas où je rate cette année , est ce que je reste une étudiante finançable ?

    • admin écrit :

      Bonjour bejaoui,

      Pour le savoir, il faut confronter votre situation exacte avec l’article 5 du décret du 11/4/2014 et satisfaire au moins à l’un des critères repris dans cet article :

      Article 5. – Un étudiant est finançable s’il remplit, outre les conditions
      prévues à l’article 3, au moins une des conditions académiques suivantes :
      1° il s’inscrit à un cycle d’études, sans avoir été déjà inscrit deux fois à
      des études de même cycle au cours des cinq années académiques précédentes;
      2° il s’inscrit à un premier cycle d’études, sans avoir été déjà inscrit
      deux fois aux études menant au même grade académique ni avoir été déjà
      inscrit trois fois à un premier cycle d’études au cours des cinq années
      académiques précédentes;
      3° il se réinscrit à un cycle d’études après y avoir acquis
      a) au moins 75% des crédits de son programme annuel lors de
      l’inscription précédente;
      b) ou, globalement au cours des trois années académiques précédentes,
      i) au moins la moitié des crédits du total de la charge de ses
      programmes annuels, compte non tenu de l’année académique de sa première
      inscription au cycle, si elle lui est défavorable;
      ii) et au moins 45 crédits; cette dernière condition ne s’applique pas
      aux étudiants inscrits en vertu de l’article 151 du décret du 7 novembre 2013.
      4° Il se réoriente, pour autant qu’il n’ait pas utilisé cette faculté au
      cours des cinq années académiques précédentes. Un étudiant se réoriente
      lorsqu’il s’inscrit à des études menant à un grade académique sans y avoir
      déjà été inscrit.

  40. lola écrit :

    Bonjour,

    J’ai effectué 2ans de psycho que j’ai raté. J’ai donc changé pour refaire une 3eme première en kine. Malheureusement je pense ne pas avoir les 45 crédits et donc je serais non financables

    Pour refaire une 4éme première mais une 2eme première en kine je dois demander une dérogation.

    Mais quelle situation me correspond :

    1) Réinscription d’un étudiant inscrit, qui perd, par rapport à l’année académique précédente, sa qualité d’étudiant finançable au sens du décret financement

    2)Réinscription d’un étudiant inscrit, qui perd sa qualité d’étudiant finançable au sens du décret financement pour la deuxième fois consécutive ou plus.

    Merci d’avance

  41. Lisa écrit :

    Bonjour,
    J’ai effectué une année en comptabilité qui fut un échec car complètement trompée d’orientation.
    Jnai ensuite effectué une année en conseiller social mais seulement je me rend compte au milieu de l’année Que ca est l’aspect GRH qui m’intéresse.
    Je raté donc mon annee Avec 27 crédits.
    Je suis inscrite en GRH à Namur le 5 juillet, une fois l’inscription faite je me suis engagée pour un kot.
    On me téléphone aujourd’hui pour me prévenir que je dois faire une lettre car je ne suis plus finançable.
    Est-ce que le fait que je sois bloquée en bail d’un an à Namur appuie sur ma Demande ?

    • admin écrit :

      Bonjour Lisa,

      Ce type d’argument ne peut constituer le coeur de votre argumentation, vous devez développer des arguments pédagogiques et de motivation professionnelle avant tout. Bonne chance pour la suite de votre parcours.

  42. Bilal écrit :

    Bonjour,
    Je vs explique mon parcours après être sortie du secondaire,
    1er année à la ichec en gestion d’entreprise, j’avais fait un étalement et j’ai obtenu 0/30 crédit.

    Puis j’ai changé d’école est je suis parti m’inscrire à l’ulb en sciences économiques,
    La 1er années j’ai eu 15/60 crédits
    La 2eme première j’ai réussi à avoir 40 crédit de première mais comme j’avais manqué de très peu les 45 crédit (1point) on m’as laisser recommancer et j’ai donc pris avec les 20 crédit de 1er 20 autre crédit de 2eme ce qui me fait40 crédit et sur ces 40 j’ai pour le moment réussi 25 crédit et je voulais vous demander si je pouvais poursuivre mes études en 2eme vu que j’y suis admis avec 50 crédit réussi je première ( j’ai raté un seul cours de 1er et un de 2 ème que j’avais pris en crédit anticipé)?
    Si ce n’est pas le cas est ce ma dérogation à des chances de passer sachant que je ne me réinscrit pas en 1er mais en 2eme et que j’ai eu de bonnes notes aux autres cours( je ne suis pas en échec au total general)? Et si la dérogation ne passe pourrais je m’inscrire de moi même pour poursuivre mes études( sans que le état me finance, payer les 5000e moi même)?

    Merci pour votre réponse.

    • admin écrit :

      Bonjour Bilal,

      Nous ne pouvons pas préjuger des décisions prises par les autorités compétentes en matière de dérogation. Comme nous l’avons déjà expliqué à plusieurs reprises, il est interdit de payer soi-même la part de subvention non versée par l’état. Bonne continuation dans votre parcours.

  43. John écrit :

    Bonjour,
    Selon le décret, pour être financable, il me faut 75% des crédits de l’année en cours ou la moitié des crédits inscrit sur les 3 dernières années, si ces crédits se montent à plus de 45 crédits.
    J’ai raté ma première avec 38 crédits sur 60, et ai actuellement obtenu 18 crédits sur les 41 crédits de cette année.
    Cela me fait donc 56 crédits sur 101 inscrits sur ces 2 dernières années, mes seules dans l’enseignement supérieur.
    En de telles conditions suis-je fiancable l’an prochain, ou dois-je envisager la réorientation?
    Merci beaucoup pour votre réponse.

  44. Val écrit :

    Bonsoir,

    J’ai une question,

    J’ai raté deux fois mon année marketing
    Puis je me suis orientée vers institutrice. J’ai raté et j’ai fais une dérogation qui a été accepté puis j’ai réussi ma première et ma deuxieme année institutrice. La question est si je rate ma troisième année est ce que je suis financable encore ? Comme j’avais raté avant ?

  45. Val écrit :

    Sachant que j’ai acquis 154 crédits sur 180

  46. Hajar écrit :

    Bonjour,

    Je m’inquiète concernant ma situation.

    Suite à 3 échecs, 2 en médecine et 1 en dentisterie j ai été acceptée en Kinésithérapie par dérogation. J ai réussis la 1er a 50 crédits, la 2eme kiné a 50 crédits…. mais la 3eme je pense la réussir avec 30 crédits….
    Suis je toujours financable?

    Merci d avance pour votre réponse!
    Hajar.

    • admin écrit :

      Bonjour Hajar,

      Normalement oui, puisque globalement au cours des trois années académiques précédentes,
      vous avez obtenu au moins la moitié des crédits du total de la charge des programmes annuels, sur base des informations que vous nous donnez (130 crédits validés sur 180).

  47. Jay écrit :

    Bonjour dans le decret il es dit ceci : » b) ou, globalement au cours des trois années académiques précédentes,
    i) au moins la moitié des crédits du total de la charge de ses
    programmes annuels, compte non tenu de l’année académique de sa première
    inscription au cycle, si elle lui est défavorable;
    ii) et au moins 45 crédits; cette dernière condition ne s’applique pas
    aux étudiants inscrits en vertu de l’article 151 du décret du 7 novembre 2013. »

    Cela signifie qu’il faut avoir obtenu 45 credits lors de la derniere inscription ? Je ne comprends pas bien le point ii.

    Merci d’avance

    • admin écrit :

      Bonjour Jay,
      Non cela veut dire que la moitié des crédits acquis des trois dernières années doit au moins se monter au nombre de 45.

      • alex écrit :

        pouvez vous svp préciser : la moitié des crédits ACQUIS au cours des trois dernières années doit se monter au nombre de 45 ? cela signifie donc :

        => il faut donc 90 crédits sur les 120 si durant les trois années précédents il y’ a eu un échec, pour être finançable, en gros ?

        OU

        =>la moitié des crédits du TOTAL de la charge de ses programmes annuels comme explicités dans le décret

        cela change tout le sens du propos

        • admin écrit :

          Bonjour Alex,
          Non il faut engranger la moitié des crédits, donc dans la plupart des cas 90/180. Mais cette moitié doit, comme précisée dans le Décret Paysage, au moins être égale à 45.
          Pourquoi cette précision : nombre d’étudiants peuvent avoir – pour raisons pédagogiques motivées- des PAE inférieurs à 60 crédits.
          Exemple, trois années avec au PAE respectivement 30, 27 et 25 crédits. La moitié des crédits à engranger serait de 41/82. Mais cette moitié ne permettrait pas d’être finançable car celle-ci ne peut jamais être inférieure à 45 crédits.

  48. Fadoua écrit :

    Je vous explique mon parcours scolaire :

    1ère ulb en lettres ratée (15 ects sur 60)
    1ère haute école Francisco Ferrer ratée
    (11 ects sur 60)
    1ère ulb en lettres réussie (50ects sur 60)
    2eme ulb en lettres ratée (40 ects sur 70)

    Est ce que je peux m’inscrire en 2eme année encore pour cette année? suis-je une étudiante finançable ?

    Merci d’avance pour votre réponse

  49. Fanny écrit :

    Bonjour,

    J’ai fait 2 premiere en logopédie que j’ai ratée. Je me suis donc réorientée en littérature.

    Étant sous traitement médical depuis 2 ans je n’aurais pas mes crédits.

    Je souhaiterais continuer en littérature. Quelles sont les chances que ma demande de dérogation soit acceptée ? ( j’ai des attestations et certificats comme preuve)

    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Fanny,
      Difficile de te répondre. Il y a des circonstances qui peuvent expliquer ton échec 2016/2017. Mais tu dois aussi mentionner dans ta demande de dérogation ce que tu mettras en place méthodologiquement pou réussir ton année.

  50. Maxime écrit :

    Bonjour ,
    J’ai fait une premiere année de medecine (2014/2015) ou j’ai été étalé et pour laquelle j’ai obtenu 21 crédits sur les 31 accessibles .
    J’ai recommencé et pour cette 2eme premiere (2015/2016) j’ai alors obtenu 8 crédits sur 39 . (que j’ai arrêtée en milieu d’année car je me suis rendu compte que ce n’etais pas ce que je voulais faire)

    Je me suis donc inscrit en 1ere année en sciences économiques cette année (2016/2017) et j’aurais très probablement 40 crédits sur 60 au terme de cette session .
    Ma question est donc , est ce que j’ai des chances de rester financable ?
    Sachant que ce n’est que la premiere fois que que je m’inscris en sciences économiques . Est ce que vous savez si dans ce genre de situations les dérogations ont tendance a etre acceptées ou plutot refusées ?

    Merci d’avance

    • admin écrit :

      Bonjour Maxime,
      En principe d’après ce que tu nous mentionnes tu restes bien finançable puisque tu as acquis au moins la moitié des crédits qui figuraient aux programmes annuels de tes trois dernières années académiques.

  51. Kristiane écrit :

    Bonjour,
    Voici mon parcours en ingénieur civil:
    2014-2015 : 8/65 crédits (entrée en master)
    2015-2016 : 35/57 credits
    2016-2017 : 20/60 credits
    J’ai ainsi accumulé 57 crédits sur les 120 de ce cycle.
    Je sais que je suis une étudiante non finançante, mais j’aimerais savoir si on accorde souvent l’inscription aux étudiants devant faire encore 63 crédits pour obtenir leur diplôme? Il ne me manque que 4 crédits pour être financables ! je comprends qu’il faille soumettre une demande de dérogation à l’université pour ma réinscription, mais je me demande dans quel cas l’accorde-t-on? J’ai eu une entrée en master assez difficile (problème de santé et familiaux). J’ai du faire une pause dans mes études et n’aies pas su passer mes examens (certificat médical à l’appui). Mais cette année m’a fort handicapée, et j’ai eu du mal a reprendre le dessus depuis.
    Merci d’avance

    • admin écrit :

      Bonjour Kristiane,
      Impossible de te répondre car nous n’avons aucune visibilité d’ensemble sur la question, les établissements supérieurs ne communicant pas là dessus.
      Nous te conseillons, sans omettre la relation de la partie difficile de ton histoire, de mettre l’accent sur ce que tu comptes mettre en application cette année pour réussir tes crédits manquants.

  52. Nina écrit :

    Bonjour,

    voilà mon parcours

    2014-2015 : Faculté de médecine, 1ère année médecine ( étalement et je n’ai validé que 5 crédits )

    2015-2016 : Faculté de médecine , 1ère année médecine à 60 crédits ( j’ai abandonné en janvier en ayant été absente à un examen )

    2016-2017 : Faculté des sciences motrices 1ère année Kiné , je n’ai pour l’instant que 25 crédits de validés j’attends encore mes notes , mais je ne pense pas avoir 45 crédits.

    Je suppose du coup ne plus être finançable pour recommencer ma première année Kiné , que dois-je faire ? une dérogation ? quelle démarche entreprendre pour pouvoir continuer en Kiné ?

    Ces études mes plaisent vraiment je m’y sens épanouie et pense vraiment avoir trouvé ma voie.. je suis perdue..

    merci d’avance pour vos réponses.

    • admin écrit :

      Bonjour Nina,
      Oui, la seule possibilité sera d’obtenir une inscription par dérogation. Tu dois rédiger une lettre de motivation expliquant le pourquoi du choix de ces études, les raisons de teston échec et ce que tu comptes initier afin de réussir si l’université t’accorde la dérogation.

  53. alex écrit :

    Bonjour voici mon parcours à l’ULB.
    je n’ai pas été assez claire dans ma première question, donc je développe :

    2013 : 1ère : réussite 60/60 crédits
    2014 : 2ème: raté 0/60
    2015 : 2ème : réussite 50/60
    2016 : 3ème :ratée 0/70
    2017 : 3ème : 25/70

    en tout : 75 sur 120 crédits.

    en vertu de la règle des trois dernières années je possède bien la moitié des crédits de la charge totale étalés sur ces 3ans de 120?

    mais j’ai lu qu’il faut en + 45 crédits. je ne comprends pas? infos contradictoires.
    pouvez-vous m’éclairer. de plus, on ne peut doubler deux fois ?
    totalement perdue..

    bien à vous,

    • admin écrit :

      Bonjour Alex,
      Selon ce que tu nous mentionnes tu as acquis 75 ECTS sur 200 (60 + 70 +70), ce qui ne te permet plus d’être finançable. Tu peux toutefois le rester sit u changes d’orientation alors que tu ne l’as jamais fait au cours des 5 ans qui précèdent la rentrée 2017/2018.
      Si tu souhaites poursuivre dans la même orientation, tu devras demander une dérogation.

      • alex écrit :

        mais ces 70 crédits ce ne sont pas de nouveaux crédits : ce sont les mêmes crédits

        je n’ai pas 200 en tout sur l’ensemble du cursus des 3 dernièrs années, j’ai juste 120 rien de +, et j’en ai obtenu 75 ?

  54. Bruno écrit :

    Bonjour,
    Lorsqu’on est plus financable, a-t-on la possibilité de payer la totalité de la somme? C’est à dire ce que l’état payait pour nous?

  55. LIVILLE écrit :

    Bonjour, dans le cas où un étudiant n’est pas finançable (1 échec en PACES en France + 1 échec en école de kiné en 1ère année en Belgique), est-il possible de proposer de financer soi-même l’année lors de la demande de dérogation?

  56. Sylvie écrit :

    Bonjour,

    j’ai fait 2 années de kiné à l’UCL que j’ai échouées.
    Je termine mon année d’institutrice mais je ne suis pas sûre de l’avoir réussie.
    Je demanderai dans ce cas une dérogation de ré-inscription (c’est bien le terme ?) pour recommencer mon année. A qui dois-je adresser cette demande de dérogation de ré-inscription ? Est-ce à l’école même ?

    • admin écrit :

      Bonjour Sylvie,
      Oui, mais tu dois suivre la procédure de demande de dérogation qui figure nécessairement dans le RGE de l’établissement. Consulte le secrétariat si tu as un doute sur la procédure.

  57. Yoyo écrit :

    Bonjour admin,
    Je suis étudiante hors union européenne et résidente dans mon pays j’ai une licence en communication et je voudrais avoir une liste des hautes écoles dont la période d’admissibilité est encore ouverte pour que je puisse postuler pour un master pour l’année 2017-2018

  58. Noé écrit :

    Bonjour,
    J’ai une situation un peu particulière à laquelle je ne trouve pas de réponse claire.
    Voici ma situation (à l’université dans la même filière) :
    1er Bac : échec (19/60)
    1er Bloc : réussite (31/42)
    2ème Bloc : échec (24/63)
    2ème Bloc : échec (18/61)
    Et je me retrouve donc avec un total de 92 crédits sur 180.
    Dans cette situation, puis je me réinscrire sur dérogation ou non à l’université ou en Haute école?

    Merci d’avance pour votre réponse, Noé.

    • admin écrit :

      Bonjour Noé,
      En fait tu dois additionner le nombre de crédits figurant aux PAE des trois années académiques précédant 2017/2018.Cela fait 166. Tu as engrangé 73 ECTS, donc moins de la moitié des 166. Si tu souhaites continuer dans la même filière, tu as besoin d’une dérogation. Si tu souhaites changer d’orientation, tu restes, par contre, finançable car tu n’as jamais usé de ce droit au cours des 5 années d’études qui précèdent la présente rentrées académique 2017/2018.

      • Noé écrit :

        Merci beaucoup pour votre réponse.

        J’étais inscrit à l’université en faculté de droit, est-ce-que mon droit de ré-orientation me permet de m’inscrire en droit en Haute Ecole ou suis-je obligé de choisis un autre type d’étude?

        Merci encore pour vos éclaircissements si précieux!

  59. Gabrielle écrit :

    Bonjour,
    Je souhaiterais savoir si je suis toujours financable s’il vous plaît.
    Voici mon parcours:
    2013-2014 1ere ingenieur de gestion à l’université Saint-Louis: réussite (52/60: avant Marcourt)
    2014-2015 2eme ingenieur de gestion à l’université Saint-Louis: échec (9/60)
    2015-2016 2eme ingenieur de gestion à l’université Saint-Louis: échec (5/63)
    2016-2017 1eme médecine vétérinaire à l’université de Namur: échec (3/60)
    Les études de vétérinaire n’étaient pas ce que j’avais espérées, et je souhaiterais m’inscrire en kinésithérapie à Bruxelles dans une HE.
    Si ce n’est pas le cas, quelles sont mes options ?? Puis-je faire une dérogation ou demander s’il est possible que je paye les frais moi-même ?

    Merci d’’avance pour votre réponse, Gabrielle

    • admin écrit :

      Bonjour Gabrielle,
      Il n’est pas autoriser de payer des frais supplémentaires sur demande d’un établissement d’enseignement ou d’initiative.Tu pourras t’inscrire en 1er cycle, à nouveau, uniquement sur dérogation.
      Bien entendu, les règles de finançabilité ne s’appliquant pas à l’enseignement supérieur de promotion sociale, tu y a accès sans restrictions.

      • Gabrielle écrit :

        Et si je décide de finir mon BAC2 en ingénieur de gestion ? Ai-je aussi besoin d’une dérogation ?

        • admin écrit :

          Bonjour Gabrielle,
          Oui c’est la même chose. Tu cumule trop d’inscriptions en 1er cycle sans avoir acquis suffisamment de crédits, au regard de la réglementation.

          • Gabrielle écrit :

            Et si je m’inscrit en kinésithérapie en flamant, à la VUB, par exemple. (J’ai fais toutes mes humanités en néerlandais) Est-ce que j’aurai toujours le même problème ?

          • admin écrit :

            Bonjour Gabrielle,
            La réglementation est différente puisque l’enseignement est une compétence communautaire. Tu dois t’adresser à l’école néerlandophone pour savoir si tu peux t’y inscrire.

  60. maxou écrit :

    bonjour,
    j ai fait 2x 1 ere a l’universite en histoire avec au total 23 credits
    je me suis réorienté en haute école en sciences humaine section ep ou je viens d’obtenir 43 crédits
    je recommence donc ma 1ere avec des cours de 2 ième
    suis encore financable ? d ‘autre part, que ce passe t’il pour le reste de mes études si je ne réussi pas directement ma 2 ième ou ma 3 ième
    merci

    • admin écrit :

      Bonjour Maxou,
      Tu restes finançable si au cours de ta 2ème BA1 « Histoire » tu as acquis au moins 17 ECTS/60.
      A défaut, tu ne l’es plus et tu dois donc solliciter une dérogation. Pour la suite des études tu dois au terme de chaque année engranger au moins 75 % des crédits figurant à ton programme annuel pour rester finançable ou encore la moitié des crédits des trois années précédentes.

      • maxou écrit :

        re bonjour,
        merci pour votre réponse
        en fait j ai eu 22 credits la première année bac 1
        j’ai recommencé le bac 1 pour valider les credits ratés et je n’ai eu que 1 credits supplémentaires donc 23 crédits au total

        la dérogation doit elle se faire au sein de la haute école ? car j ai recu mon relevé de note et ils ne me précisaient rien à ce sujet
        merci

        • admin écrit :

          Bonjour Maxou,
          Oui la procédure doit s’introduire dans un délai précis auprès de la HE concernée. La procédure doit figurer au RGE de l’établissement.

  61. Jordan écrit :

    Bonjour,

    Je suis étudiant à Saint-Louis et j’ai plus que 16 crédits dans mon cycle, je suis en troisième bac. En fait j’ai 166 crédits sur 182 Normalement je n’étais pas finançable pour l’année académique 2017-2018 car j’ai raté trois fois ( 1re, 2e, 3e). Puis-je encore me réorienter ou prendre des crédits anticipés en master tout en repassant mes cours à Saint-Louis?

    Merci d’avance pour votre réponse

    • admin écrit :

      Bonjour Jordan,
      Tu peux en effet te constituer un programme avec des cours du Master, de plein droit pour autant que tu remplisses les conditions prérequises.

  62. Jimmy écrit :

    Bonjour,

    Je me suis présenté à l’Ecole Supérieure d’Informatique de Bruxelles pour m’y inscrire en informatique de gestion. Mon inscription n’a pas été acceptée, le directeur m’a dit que je n’étais pas finançable car il considère que je me suis déjà réorienté une fois.
    Voici mon parcours académique:
    – 2014-2015: HEFF – Economique: 1e master / ingénieur commercial -> échoué
    – 2015-2016: HEFF – Economique: 1e bachelier / comptabilité -> échoué
    – 2016-2017: demandeur d’emploi inscrit au Forem et actuellement indemnisé

    Suis-je réellement non-finançable considérant que j’ai suivi 2 années en section économique ?

    Merci d’avance pour vos réponses,

    Jimmy

  63. Nicolas écrit :

    Bonjour, j’aimerai savoir si je suis encore finançable ou non, voici mon parcours :
    -1ère année en kinésithérapie à l’IPKN de Montignies sur Sambre 2015-2016 (qui est une Haute école) année soldée par un abandon des études pour raisons personnelles et donc un échec (0crédits sur 60)
    -Inscription en première année de Kinésithérapie et réadaptation à l’UCL en 2016-2017, 25 crédits sur 60 de validés.

    J’aimerai me réinscrire à l’UCL, le problème étant que ce serait ma troisième première année, ma question étant, puisqu’il n’est pas autorisé de faire trois années d’études de même cycle, ayant changé d’établissement, (passé de HE à université) est-ce que les études sont comptées comme différentes malgré que la dénomination de celles-ci soit quasi identique ? Et donc, suis-je non finançable ?

    Je vous remercie d’avance pour le temps que vous prendrez à traiter ma demande.

    • admin écrit :

      Bonjour Nicolas,
      Tu peux faire trois années dans le 1er cycle sans prise en compte des crédits acquit mais il faut alors que tu te réorientes au moins 1 fois.
      Si tu veux continuer en Kiné et que la HE refuse ton inscription, tu devras alors introduire une demande via la procédure de dérogation.

  64. Yohan écrit :

    Bonjour,

    je suis dans une situation de non-finançabilité suite à une grosse dépression toute l’année qui s’est soldée par un séjour à l’hopital suite à une énième crise d’angoisse pendant les examens d’Aout.
    Sachant que j’ai derrière moi les certificats de mon psychiatre et le rapport de l’hopital, à quel point le jury interne d’une université peut refuser une dérogation ? (Parce qu’il se trouve que je suis aussi assez sensible à la paranoïa depuis que je me suis retrouvé face à une administration très agressive à ma situation personnelle).

    Aussi, combien de « niveaux » de recours existe-t-il ? Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Yohan,
      La demande de dérogation fait office de recours interne. Ensuite, il existe un recours auprès du Commissaire au Gouvernement, mais uniquement si tu estimes être bien finançable.

  65. Oriane écrit :

    Bonjour,
    Voici ma situation:
    Je suis étudiante en kiné à l’UCL:
    J’ai raté 1 fois ma 1ère 16c/60 et la 2e année j’ai allégé mon 2e quadri pour avoir à valider 46c/60 et j’ai malheureusement échoué pour 2 matières à 36c/60.
    Suis-je encore finançable? Y a-t-il encore une possibilité de redoublement avec une dérogation?

    • Oriane écrit :

      2e année ( = 2e première année *)

      • admin écrit :

        Bonjour Oriane,
        Si nous te comprenons bien tu as donc acquis 52 (16+36) crédits sur un nombre total de crédits de 120 (60+60).
        Tu n’as donc pas engrangé le nombre de crédits suffisant pour reter finançable. Par contre, tu le restes bien si tu te réorientes.
        Si tu souhaite, par conte, continuer en Kiné, tu aura s besoin d’introduire ta demande d’inscription via la procédure de dérogation, sauf si l’université accepte immédiatement de t’inscrire, ce qu’elle peut faire.

  66. Pigeolet écrit :

    Bonjour je suis étudiante en 1ère éducatrice spécialisée. C’est ma 3ème année en 1ère que je réalise(les 2 précédentes en logo). Au terme de ma seconde session, j’arrive à 39 crédits en ratant 5 examens dont dessin n’est pas récupérable. Puis-je avoir une dérogation pour passer en 2ème? Je vous remercie de votre réponse. Mathilde Pigeolet

    • admin écrit :

      Bonjour Mathilde,
      Tu as en tous les cas le droit de la demander. Tu dois te référer au RGE de l’établissement ou tu trouveras les modalités de cette procédure.

  67. Julie écrit :

    Bonjour,
    J’ai fait 2 ans en ingénieur de gestion et ensuite 1 an en sciences-économiques j’ai raté les 3 années. Les deux options sont dans la même faculté (Solvay) Je suis dans une situation de non finançabilité si je ne me trompe pas. Si je veux me réorienter vers de l’économie dans une haute école, j’ai des chances d’être accepté? Merci d’avance

  68. THERENCE écrit :

    Bonjour

    Je fais deux année en première année en comptabilité que j’ai raté et une troisième en E-bussines et j’ai raté avec 30 crédits obtenus je suis étudiant non financable mais j’aimerai continuer mes études dans le même établissement et terminer mes études dans la même option que faire pour avoir une inscription dans l’établissement? Ou que dois je faire pour poursuivre mes études si je ne suis pas accepter.
    Merci d’avance

    • admin écrit :

      Bonjour Thérence,
      tu dois demander une inscription via la procédure de dérogation (voir RGE de la HE).
      A défaut de succès dans ta démarche, tu peux t’inscrire en promotion sociale (Baccalauréat supérieur) qui n’est pas soumis aux mêmes règles de finançabilité.

  69. Ella écrit :

    Bonjour,

    Je suis dans une situation de non-finançabilité suite à mon échec en première année en Relations Publiques à la Haute Ecole de la Province de Liège. Or, afin d’intégrer cette école, j’avais dû faire une dérogation car j’étais déjà étudiante non-finançable avant d’entamer ces études.

    Est-il possible, vu le peu de chances qu’une nouvelle dérogation aboutisse, financer moi-même mes études ?

  70. Nini écrit :

    Bonjour,
    Je m’interroge quant à mon statut d’étudiant finançable…Voici mon parcours:

    -2011/2012 : Sociologie à l’ULB. Abandon donc échec (0/60 crédits). X -2012/2013: Année passée à l’étranger pour étudier les langues.
    -2013/2014: Langues et Littératures Modernes à l’ULB. Echec (30/60 crédits). X
    -2014/2015: Inscription en tant que demandeur d’emploi (pour ne pas mal me réorienter et risquer d’être non-finançable).
    -2015/2016: Etudes de prof de langues germaniques à la HECh. Année échouée (40/60 crédits). X
    -2016/2017: Etant non-finançable pour refaire ma première à la HECh j’ai introduit une demande de dérogation qui a été acceptée, j’ai donc pu refaire ma première année.. que je viens à nouveau d’échouer avec 40/60 crédits.
    Cependant, j’ai validé 40 crédits de deuxième année que j’ai pu anticiper, du coup j’ai validé en tout 65/100.

    Mes questions sont les suivantes:
    – Le fait d’avoir réussi des cours de deuxième année ne me permet-il pas de poursuivre mon cursus même si je n’ai pas 45/60 de première année?
    – Ma première année dans l’enseignement supérieur a été entamée il y a 6 ans (en 2011). Du coup est-ce qu’elle compte encore dans le calcul de finançabilité?
    – Je me suis renseignée pour faire prof de langue en promotion sociale mais les tests d’admission sont déjà passés ou la limite d’étudiants est atteinte et je ne sais plus vers quoi me tourner, pensez-vous que faire une seconde dérogation à la HECh est envisageable ? Si celle-ci est refusée, puis-je financer moi-même mes études?

    Bien à vous,

    Nini.

    • admin écrit :

      Bonjour Nini,
      Il n’est pas permis de financer soi-même les études.
      Pour vérifier ta finançabilité, tu dois prendre en compte les trois inscriptions précédentes et comptabiliser le nombre de crédits acquis/3PAE.
      Si tu obtiens au moins la moitié, tu restes finançable.

  71. Julie écrit :

    Ok merci pour la réponse! Mais la lettre de motivation doit avoir quelle structure? Merci d’avance

  72. Jean écrit :

    Si je suis étudiant non finançable et que j’ai mon CESS, puis-je m’inscrire dans une école secondaire afin de faire une 7ieme année par exemple en boucherie ou autre sans dérogation?
    Ou tout simplement aller à l’IFAPME ? Je ne sais pas si ce style d’étude est considéré comme un cycle supérieur ou universitaire ?

    Recevons nous une lettre lorsque nous sommes étudiant non fianancable?

    Cordialement.

    • admin écrit :

      Bonjour Jean,
      Oui l’enseignement secondaire n’est pas concerné par les règles de finançabilité. Tu ne recevras pas de courrier sauf si tu as introduit une demande d’inscription auprès d’une HE.

  73. Anton Fernandez écrit :

    Bonjour,

    Je suis une étudiante en 2-3ème année de médecine.
    Je viens de recevoir un mail de non finançabilité de mon université actuelle. Je voulais changer d’université du coup j’ai commencé les démarches dans un autre établissement pour poursuivre mes études en médecine et ce dernier me considère comme finançable. Je n’arrive pas à comprendre comme c’est possible?

  74. laura écrit :

    Bonjour, je suis étudiante hors union europeene inscrite en 1 ère année de master santé publique à l’ucl. je suis arrivée en 2016, c’est donc ma première année en belgique et j’ai reuissi avec une moyenne de 13.68/20 ( 62/62 crédits).

    Ayant toujouSr révée de faire des études en médecine après mon bachelier en soins infirmiers obtenu en italie en 2015, je me suis inscrite à l’examen d’entrée en médecine que j’ai reuissi avec succès avec ue moyenne de 30,40/40.
    En allant m’inscrire aux services des inscriptions mon dossier n’a pas été receptionnée car sur mon équivalence du baccalauréat il est ecrit que je suis autorisée à poursuivre mes études dans l’enseignement supérieur de type court ou l’enseignement supérieur universitaire, domaine des sciences, filière des sciences physiques et donc que je n’ai pas le titre d’accès pour des études de médecine
    je vous écrit pour savoir si vous pourriez me conseiller sur ce qu’il y’a lieu à faire
    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Laura,
      D’après ce que tu mentionnes, en effet, les études de « Médecine » ne te sont pas accessibles car la décision du Service des Equivalences relative à ton BAC secondaire est restreinte.
      Cela étant, tu as réussi des études supérieures en Italie, en Soins Infirmiers, ainsi que l’examen de « Médecine ». Nous te suggérons d’introduire une demande d’admission personnalisée (procédure à suivre indiquée dans le RGE de l’université)

      • laura écrit :

        Merci admin
        Ma question : une demande d’admission personnalisée es-ce une admission par VAE?
        si oui , je suis aller verifier sur le site de unamur et il n’est pas possible d’integrer le études de médecine par VAE.

        • admin écrit :

          Bonjour laura,
          C’est partiellement cela. Ton problème est que tu ne disposes pas du titre d’accès (équivalent CESS belge). En cause : une équivalence partielle, qui exclut certaines études, dont « Médecine » que tu souhaites entreprendre.
          Le Bachelier italien, n’est pas reconnu comme titre d’accès direct.
          Deux possibilités restent alors :
          -réussir l’examen d’admission universitaire général, mais il faudra alors attendre celui pour la rentrée académique 20018/2019;
          -réussir le DAES devant le Jury de la Communauté Française. Cette réussite élargit le champ d’application de la décision d’équivalence à l’ensemble des études supérieures
          http://www.enseignement.be/index.php?page=27252&navi=3742
          Attention que l’attestation de réussite de l’examen d’entrée de « Médecine » est, semble-t’il valable un an

  75. Rul écrit :

    Bonjour,

    J’ai fait science-économique à l’ULB pour l’année 2015-2016, j’ai obtenu 15 crédits sur 60.
    J’ai recommencé en 2016-2017 mais pour des raisons de santé et familiale, j’ai eu 0 crédit pour cette année, mais j’ai quand même repassé mes examens.
    Là, pour l’année 2017-2018, je voudrai me réorienter vers une haute-école ( dans le même domaine sc-éco ) , est -ce que c’est possible ?

    Merci d’avance.

  76. turgut écrit :

    Bonjour
    J’ai obtenu mon CESS en 2012 et je me suis inscrite dans les études supérieures en soins infirmiers à Galilee ISSIG. Mon parcours datant de 2012-2017. Suite à l’échec de 3e bac en soins infirmiers, j’ai décidé de changer d’option et de m’inscrire à Ceria (instituteur primaire). mais on dit que j’étais peut être une étudiante non finançable. Que faire ? J’ai préparé ma lettre de dérogation, a qui l’envoyer ? et si je fait promotion sociale, puis je faire des études d’instituteur primaire ? Merci d’avance.

    • admin écrit :

      Bonjour Turgut,
      Cette orientation d’études n’existe pas en promotion sociale, uniquement en plein exercice. Si tu n’es plus finançable, tu auras en effet besoin d’une dérogation. mais l’es tu ?
      Pour le vérifier tu devrais nous détailler ton parcours des 5 dernières années (crédits obtenus chaque année, PAE de chaque année)

  77. Soraya M écrit :

    Bonjour j’ai une question
    Voici mon parcours scolaire
    -> 2014-2015: bac 1 medecine raté (13/45 crédits car étalement/allègement)
    -> 2015-2016: *bac 1 médecine raté (0/15 crédits car étalement raté)
    * réorientation en bac 1 pharmacie raté (26/48 crédits) avec demande d’allègement accepté
    -> 2016-2017 : bac 1 pharmacie raté (19/37 crédits)

    il me reste que 18 crédits en première pharma et donc je voulais me réinscrire en première mais je dois faire une dérogation pcq je ne suis plus finançable dans le cas où c’est refusé puis-je me réorienter? Mais j’aime beaucoup pharmacie j’ai vraiment trouvé ma voie

    • Soraya M écrit :

      Merci d’avance pour votre réponse

      • admin écrit :

        Bonjour Soraya,
        Tu t’es déjà réorientée. Donc, si tu le fais tu devras demander une dérogation, tout comme si tu décides de poursuivre Pharmacie. Mais il faut vérifier si tu es ou non finançable. En cas de réorientation en cours d’année seuls les ECTS du 1er et deuxième quadrimestre sont comptabilisés.

        • Soraya M écrit :

          D’accord merci pour la réponse
          J’ai oublié de préciser que toutes mes études je les ai faite dans la même université
          Et j’aimerais y rester aussi mais puis-je introduire des dérogations dans d’autres Universités en pharmacie ou alors dans d’autres options dans des HE?

        • Soraya M écrit :

          En cas de réorientation en cours d’année seuls les ECTS du 1er et deuxième quadrimestre sont comptabilisés.

          J’ai pas très bien compris vous parlez de pharmacie ou médecine?

  78. LLK écrit :

    Bonjour,

    Je vous explique ma situation :

    – 2015/2016 : 3e Médecine (Poursuite du cursus – avec plus de cours de bloc 3 que de bloc 2), cependant j’ai échoué et n’étant plus finançable, j’ai introduit une demande de dérogation qui m’a été refusée. Cependant le vice-recteur m’a dit que si je me réorientais et que j’obtenais de bons résultats, je pourrais revenir en médecine en redemandant une dérogation (chose déjà faite par un ami avec le même parcous).

    – 2016/2017 : Sciences biomédicales (cours de bloc 2 et de bloc 3), année réussie donc j’aimerais revenir en médecine là où j’en étais resté.

    Toutefois je ne trouve pas la procédure pour refaire une dérogation et pire, on m’a dit sans être certain que depuis l’instauration de l’examen d’entrée en médecine, je dois le passer afin de ré-intégrer le cursus médical alors que j’étais déjà en 3e avant de me réorienter et qu’avant on pouvait revenir avec dérogation même avec interruption d’une année.

    Qu’en est-il au niveau de la loi ? Et que dit la réforme des études médicales dans ce cas précis ?

    Un grand merci pour votre réponse !

    Bien à vous,

    Un étudiant perdu

    • admin écrit :

      Bonjour LLK,
      En effet, il était nécessaire de présenter cet examen d’entrée « Médecine », obligatoire pour tous y compris ceux qui avaient déjà accomplis un parcours dans ce type d’études.
      Par ailleurs, ce n’est pas le fait de se réorienter en « Sciences Biomédicales » qui donnait le droit ensuite de demander une dérogation pour « Médecine » , mais bien de réussir (plus de 75 % des crédits ou plus de la moitié sur trois années antérieures) dans les études en cours pour redevenir finançable et donc s’inscrire de plein droit. Le vice-recteur vous a mal renseigné.

  79. Darling écrit :

    Bonjour, j’aimerais savoir quelles sont les chances que ma dérogation soit acceptée ? Ont-ils un nombre limite de dérogations à accepter ?

  80. Amina écrit :

    Bonjour,

    Je me suis inscrite en septembre 2013 à l’ULB en science économique (encore sous l’ancien décret), à la fin de l’année je n’ai obtenu aucun crédits 0/60 ECTS

    Ensuite en 2014/2015 , je me suis inscrite à l’UCL en science économique où j’ai obtenu 46 crédits/60 ECTS donc année réussie.

    Puis pour l’année 2015/2016, j’ai obtenu 29 crédits/73 ECTS donc année échouée

    Enfin cette année (2016/2017), j’ai obtenu 20 crédits/72 ECTS mais j’ai été perturbée par des problèmes familiaux durant ma session de janvier. Et ces mêmes problèmes familiaux m’ont empêché de passer ma seconde session de septembre où je ne me suis présentée à aucun examen.

    En voulant me réinscrire j’apprends que je suis plus finançable.

    Premièrement cela est-il juste étant donné que j’ai réussis plus de la moitié de mon programme d’étude 95 crédits/ 180 ECTS du programme de bachelier.

    Ensuite, comment puis-je introduire ma demande de dérogation sachant que j’ai des raisons valables et surtout que je possède des preuves pour appuyer mes propos ?

    Enfin, j’ai énormément de mal à écrire cette dérogation. Existe-il des aides afin d’écrire au mieux cette lettre ? J’aimerais mettre toutes mes chances de côtés, sachant que continuer l’université en science économique est ma seule voie.

    Merci d’avance de votre réponse.

    Amina

    • admin écrit :

      Bonjour Amina,
      La moitié des crédits doivent être obtenus lors des (maximum) trois inscriptions précédentes. Cette moitié se calcule par rapport aux PAE de ces trois années. Tu devais donc avoir acquis la moitié des ECTS de 205 (60+72+73) soit 103.
      Tu restes finançable uniquement si tu te réorientes.
      A défaut, tu devras introduire une demande de dérogation. Tu peux nous envoyer ta lettre pour relecture.

  81. Infirmier écrit :

    Bonjour je voudrais savoir si ma dérogation pour être élevé finançable serait acceptée . Mon parcours :
    2014-2015 : obtention du CESS
    2015-2016 : 1 ère année en soins infirmiers avec 47crédits sur 60 ( réussite)
    2016-2017 : 2e annee en soins infirmiers 10 crédit sur 73 ( suite à des problemes personnels et une longue période d abscence en stage à cause d’une grosse blessure.
    Ayant échoué pour la première fois durent mes études supérieur j’aimerais savoir si je pourrais resté finançable.
    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Infirmier,
      Si tu souhaites poursuivre en « Soins infirmiers » tu as besoin d’une dérogation si la HE refuse ton inscription.
      Etant donnée que ton parcours n’est pas entaché de nombreux échecs et compte tenu des circonstances médicales que tu mentionnes, tu pourrais en effet obtenir cette dérogation.

  82. Hava écrit :

    Bonjour,

    Voici mon parcours:
    -2014-2015: 1ère année en langues et lettres modernes: 45 crédits acquis (/60)
    -2015-2016: 2e année: 15crédits acquis
    -2016-2017: j’ai refait ma 2e année mais je l’ai raté. J’ai dû donc introduire une dérogation pour pouvoir poursuivre mes études et refaire une troisième fois ma deuxième, mais on m’a refusé.

    Est-ce que je peux changer d’orientation? Et est-ce que je serais alors à nouveau finançable?

    • admin écrit :

      Bonjour Hava,
      Oui en cas d changement d’orientation tu restes étudiante finançable car tu n’as jamais usé de cette possibilité au cours des 5 années qui précèdent ta demande d’inscription.

  83. Infi écrit :

    Bonjour je voudrais savoir si ma dérogation pour être élève finançable serait acceptée . Mon parcours :
    2014-2015 : obtention du CESS
    2015-2016 : 1 ère année en soins infirmiers avec 47crédits sur 60 ( réussite)
    2016-2017 : 2e annee en soins infirmiers 10 crédit sur 73 ( suite à des problemes personnels et une longue période d abscence en stage à cause d’une grosse blessure.
    Ayant échoué pour la première fois durant mes études supérieur j’aimerais savoir si je pourrais resté finançable.
    Merci

  84. Sali écrit :

    Bonjour,j’aimerai savoir si cette année je peux refaire une première année d’assistant sociale sachant que
    2015-2016: 1bac instit primaire (echec)
    2016-2017: 1bac assitant-social (echec)
    Pourrais je en 2017-2018 La possibilité de refaire uke première assistant-social?

  85. Infi écrit :

    Je pourrais avoir une réponse car je suis pas mal stressée et je ne reçois que la décision fin de semaine. Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Infi,
      Nous traitons environ 40 questions/jour, sans compter la permanence « physique » et téléphonique, d’où le délai.
      Bon courage pour la suite !

  86. inforstuff écrit :

    Bonjour, j’ai raté une année bac1 a l’université puis une deuxième bac1 en haute école, lorsque j’ai voulu m’inscrire pour une 3ème bac1 on m’a dit que je ne suis pas financable, pourtant j’ai beaucoup de connaissances qui ont fait 3 bac1 sans avoir a faire un recours, comment est-ce possible?

    • admin écrit :

      Bonjour Inforstuff,
      Tu as droit à trois inscriptions dans le cycle pour autant que tu changes au moins une fois d’orientation, cela nonobstant le nombre de crédits acquit. Si tu veux poursuivre dans la même option, tu dois alors acquérir un nombre minimum de crédits :
      -soit 75 % des crédits figurant à ton PAE de l’année qui précède;
      -soit au moins la moitié des crédits des PAE des trois années précédentes, étant entendu que si la 1ère inscription au cycle est défavorable on n’en tient pas compte.

  87. Bonnichon écrit :

    Bonjour, je ne sais plus quoi faire. Ayant échoué ma deuxième année je l’ai redoublé mais lors de ce redoublement comme j’étais mal j’ai arrêté en cours d’année mais l’année a été comptée comme un échec par l’établissement. Aujourd’hui je suis considéré comme non finançable et la demande de dérogation que j’ai effectué auprès de l’école a été refusé.
    Le personnel de l’administration m’a dit que je pouvais prendre rendez-vous après de la directrice pour plaider ma cause mais impossible d’établir un contact avec eux je ne reçois aucune réponse.

    Aujourd’hui je ne sais plus quoi faire alors si vous pensez à quelque chose.

    Merci beaucoup pour votre aide et votre site.

    • admin écrit :

      Bonjour Bonnichon,
      Tu peux introduire des demandes d’inscription dans d’autres HE/Université qui organisent les études de ton choix. Tu peux aussi te réorienter en restant finançable si tu n’as jamais utilisé cette faculté au cours des 5 années précédentes.
      Par ailleurs, tu peux aussi t’inscrire en enseignement supérieur de promotion sociale, ce type d’enseignement n’étant pas soumis aux règles de finançabilité.

  88. Sara écrit :

    Bonjour,

    J’ai fais une première année en comptabilité que je n’ai pas du tout aimé, j’ai donc arrêté Et n’ai eu aucun crédit.

    J’ai alors fais une deuxième première, l’année d’après, en soins infirmiers. Suite à de gros soucis familiaux je me suis retrouvée sans domicile sans revenus. J’ai donc été contrainte d’arrêter au mois de nomvembre. Encore une fois, je n’ai obtenu aucun Crédit.

    Cette année, je pars du Bon pied pour me relancer dans cette même option. On me dit qu’ils ont le droit de refuser mon inscription car je suis considérée comme non financable.

    Pourrais-je avoir plus d’informations ?

    Merci beaucoup !

    • admin écrit :

      Bonjour Sara,
      Absolument pas car tu as encore droit à une troisième inscription dans le cycle quel que soit le nombre de crédits acquit. Seule condition : au cours de ces trois inscriptions il faut au moins changer une fois d’orientation.

  89. CREAtueur écrit :

    Bonjour,

    J’ai fait une demande de dérogation interne et vu la réponse négative je compte maintenant faire un recours externe. Ma question est la suivante:

    Les documents et les motivations de la demande de dérogation externe peuvent être différentes de la demande interne?

    • admin écrit :

      Bonjour Crea,
      Il n’y a pas de recours externe à l’établissement d’enseignement concernant la demande de dérogation.

      • CREAtueur écrit :

        Bonsoir, merci beaucoup pour votre réponse. J’ai cru comprendre qu’après un refus de demande de dérogation interne il était encore possible d’introduire un recours externe. Je ne peux vraiment rien faire d’autre pour essayer de défendre ma cause? Que me conseillez-vous?

        • admin écrit :

          Bonjour Crea,
          A l’université il est possible d’introduire un recours auprès du Vice recteur aux Affaires étudiantes.
          Dans les HE, aussi devant les autorités académiques mais tu dois te référer au RGE.
          Il ne s’agit donc pas de recours externe à l’institution.
          En cas de contestation du caractère non finançable, un recours externe existe devant l’ARES. mais toi tu ne contestes pas n’être plus finançable.

  90. Macho écrit :

    Bonjour admin,

    Je me suis inscrit en BAC1 l’année 2014-2015 à l’ICHEC pour la 1ere fois et pour des motifs de santé j’ai échoué avec 5/60 crédits.
    Ensuite je me suis reinscrit et j’ai eu 30/55 crédits
    J’ai introduit une lettre de dérogation pour pouvoir me réinscrire celle ci à été acceptée. La troisième fois j’ai réussi donc j’étais admis en BAC2.

    Mais problème c’est que j’avais 20 crédits sur 48 de mon programme annuel de l’étudiant.

    J’ai introduit une lettre de motivation elle a été refusée. Maintenant je suis un étudiant non finançable.

    Ma question : Ai-je le droit de me réorienté sans écrire une lettre ? Ou je dois impérativement m’inscrire en promotion social?

    • admin écrit :

      Bonjour Macho,
      Non tu as le droit de te réorienter en étant finançable car tu n’as jamais utilisé cette faculté au cours des 5 années qui précèdent la présente rentrée académique

      • Macho écrit :

        Pour rester finançable que dois-je faire cette année ? Etant donné que ça sera ma 4eme première.

        • admin écrit :

          Bonjour Macho,
          Si tu ne souhaites pas changer d’orientation, et si l’établissement d’enseignement refuse ton inscription tu ne peux que passer par la procédure dérogatoire.

  91. luc écrit :

    bonjour admin,
    j’étais inscrit en master 120 crédits pour une durée de 3 ans.l’an dernier j’ai acquis 20/60 et cette année 21/60 pour des raisons de santé et autre.Cette année je me suis réinscris et on m’a dit je suis non finançable. j’ai fais la dérogation et le recours mais ils ont été négatifs.Que puis je faire? et est ce possible de se réinscrire dans une autre université pour le même programme?
    Merci

  92. Lou écrit :

    Bonjour admin,

    J’ai effectué deux premières et une deuxième en médecine, que j’ai ratée. Suite à cela je ne suis plus financable, j’ai donc présente un recours interne auprès de mon université, qui vient d’être refusé. J’ai conscience de pouvoir me réorienter, puisque je ne me suis jamais réorientée en 5 ans, mais je voudrais savoir ce qu’il me reste comme option si je veux quand même poursuivre en médecine.

    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Lou,
      La seule option est de s’inscrire dans un autre cursus et d’y réussir en acquérant au moins 75 % des crédits du PAE et, ensuite, de se réinscrire en Médecine.

  93. joris écrit :

    bonjour, je viens de rater pour la 3ème fois consécutive ma deuxième année de médecine. j’ai ensuite introduit une demande de dérogation qui a été refusé. j’ aimerais savoir si je peux me réinscrire en deuxième année de science biomédicale sachant que j’ai déja validé les 60 credit du bloc 1 de biomédicales en médecine

  94. Ludivine écrit :

    Bonjour Voici mon parcours :
    Bac 1 ep : 20 credits /60
    Bac 1 ep 0\40 j’ai eu des soucis de santé qui ont fait que pendant mes examens j’ai été opérée
    Bac 1 ep 30\40
    Voilà j’ai fait la lettre comme demandée j’ai été refusée ici sa fait 3 semaines que j’ai envoyée un recours mais je n’ai toujours pas de réponse sur la lettre de refus il est mis que je doit faire une mise en demeure si au bout de 30 jours je n’ai pas de réponse et si encore 2 semaines après j’ai pas de réponse je doit la considère comme positive . Voilà j’aimerais bien savoir comment faire cette mise en demeure ?
    Merci

  95. Nadia écrit :

    Bonjour!

    Voici mon parcours :

    – Bac 1 : assistant en psychologie (0 crédits acquis car l’option ne me convenait pas)

    – Bac 1 : assistant social (36 crédits acquis, donc raté mais avec possibilité d’avoir 12 cours (pas totalité, sans les stages)

    – Bac 1 : assistant social (44 crédits pour la 1ére, 0 pour la 2éme (j’ai choisi de laissé tomber les cours de deuxième pour une question d’organisation)

    J’ai rédigé une lettre de motivation au directeur pour que la HE me prenne à leur charge, mais celui-ci à refusé .

    Ma question est la suivante :
    Puis-je demander à financer mon cursus scolaire en sachant que c’est vraiment l’option que je veux faire?

    Si pas, pensez-vous que je peux m’inscrire dans une autre HE dans la même option?

    Et si pas, est-ce que je pourrais m’orienter vers une HE pour devenir professeur ?

    Je vous remercie d’avance !

    • admin écrit :

      Bonjour Nadia,
      Non il n’est pas possible de financer soi-même son année académique en payant la HE : c’est interdit par la réglementation. Tu peux, par contre, demander une dérogation dans chaque HE organisant les études d’Assistante sociale.
      Si tu n’es pas finançable pour « Assistante sociale » tu ne l’es pas non plus pour devenir professeur car tu t’es déjà réorientée, en passant de « Psychologie » à « Assistante sociale ».

      • Nadia écrit :

        Je vous remercie pour vos réponses.
        Dernière question : si je décide de faire une année sabatique par exemple, est-ce que je pourrais l’an prochain reprendre mes études en gardant les unités que j’ai validés pour ainsi être dispensé pour certains cours d’Assistant Social ou d’une autre option? Et si oui, pouvez-vous me dire durant combien de temps nous pouvons utiliser le fait que nous avons validés des utilités, existe-t’il un délais ? Merciiiiii

        • admin écrit :

          Bonjour Nadia,
          Les UE validées, les crédits acquis le sont définitivement. Le Décret n’indique pas de date limite de validité. Par contre, si un cours nouveau devait être fixé au programme, il vous faudrait l’acquérir.

      • Nadia écrit :

        Ah super! Un tout grand merci d’avoir répondu à toutes mes questions, merci d’être là !

        Très bonne fin de journée, au revoir !

  96. Antoine écrit :

    Bonjour, voici ma situation :
    – 2013-14 : BA1 Ingénieur du son à l’IAD (60 crédits réussis/60)
    – 2014-15 : BA2 Ingénieur du son à l’IAD (60/60 crédits)
    – 2015-16 : BA3 Ingénieur du son à l’IAD (60/60 crédits, diplômé bachelier)
    – 2016-17 : BA1 Informatique (20/60 crédits)
    – 2017-18 : BA1 Histoire de l’art (année en cours)
    Je souhaiterait retourner à l’IAD l’année prochaine (2018-19) pour m’inscrire en Master Ingénieur du son. Pourriez-vous me dire quels critères remplir pour rester finançable l’année prochaine ?
    Merci d’avance !

    • admin écrit :

      Bonjour Antoine,
      Obtenir au moins 75 % des crédits de ton PAE 2017/2018.Ou encore au moins la moitié de ceux des trois dernières années, à savoir 90/180 dans ton cas. Tu en as déjà acquis 80/120.

  97. Suzon écrit :

    Bonjour,

    J’ ai plusieurs questions auxquelles je ne parviens pas à trouver des réponses. Je me suis déjà adressée à différents organismes, mais personne n’a su me répondre.

    Je suis étudiante étrangère Marocaine, j’ai été déclarée non-finançable cette année ( j’avais fait une année prépa au Maroc en sciences économiques que j’ai réussi, puis je suis venue en Belgique, j’ai fait une première année à HEC mais je me suis rendue compte que ces études ne me plaisait pas, je me suis donc réorientée vers le droit, mais j’ai raté cette deuxième première suite à des problèmes de santé et familiaux.)
    Ma première question est : Pour combien de temps ne suis-je pas finançable ? Puis-je reprendre des études à L’ulg l’année prochaine?

    Ensuite, ayant perdu la possibilité de faire des études cette année en Belgique, j’allais perdre par la même occasion mon titre de séjour belge. Je suis donc allée en France afin de trouver des études (qui ne me plaisent pas vraiment) afin de ne pas rester une année à rien faire et par la même occasion trouver un autre titre de séjour qui me permettrait de rester en Europe.
    Ma deuxième question est : si je rate cette année-ci en France, cela aurait-il un impact sur une éventuelle reprise d’études en Belgique?

    Dernière question: si je ne peux plus jamais faire d’études universitaire en Belgique, pourrais-je passer le DAES en avril et reprendre des études en Hautes Écoles en Belgique ?

    Merci pour votre aide

    • admin écrit :

      Bonjour Suzon,
      1-La vérification de la finançabilité se fait sur les 5 années qui précèdent la demande d’inscription. A partir du moment ou sur ce délai de 5 ans n’apparaîtront plus que deux années d’études échouées, tu redeviendras finançable.
      2-Oui les échecs et réussites à l’étranger sont pris en compte;
      3-Le DAES permet d’élargir le champ de la décision d’équivalence. Si tu avais accès « uniquement » à l’enseignement universitaire, la réussite de cet examen te permettra en effet d’avoir accès à l’enseignement en HE. Mais le problème de finançabilité demeure.
      Tu peux par contre t’inscrire en enseignement supérieur de promotion sociale ou les règles de finançabilité ne s’appliquent pas.

  98. Céline écrit :

    Bonjour
    J’avais fais une dérogation pour tripler ma bac 3 médecine , elle avait été accepté mais j’ai pas pu suivre les cours pendant l’année j’étais fragilisé par les traitements. Mon médecin m’avait demandé de me reposer.
    J’ai refais une demande pour cette année mais ça été refusé. Je comprends pas le fait qu’on soit malade doit nous pénaliser.Je suis devenu non financable .L’école n’a pas accepter ma demande car j’avais pas assez de crédits ce qui est normal quand on suit des traitements lourd .
    Je compte faire une demande de recours externe a l’Aerss est-ce que ca vaut la peine ? Je voudrais leur expliquer que j’ai mon dossier médical ,j’ai pas choisi d’être malade pendant cette période la et qu’il devrait me laisser continuer car je n’ai plus de traitement .Je suis perdue ces 5 dernières années je me suis pas réorienter donc je suis financable pour d’autres études.? Est-ce que si je reussi une autre année d’etude je pourrais me réinscrire l’année prochaine en bac 3 médecine ? Je pense qu’il faut avoir la moitié des crédits des 3 dernières années inscrit à un cycle non ? Je suis perdue et en plus en cette période trouver une école quelle angoisse 🙁
    Merci votre aide

    • admin écrit :

      Bonjour Céline,
      Si, en effet, tu ne t’es pas réorientée sur une période de 5 ans qui précède ta demande, alors tu restes finançable pour une éventuelle réorientation.
      Pour le reste, tu peux introduire un recours à la CEPERI-ARES pour contester le refus d’inscription,, dans les 15 jours ouvrables, pour autant que tu aies épuisé la procédure de recours interne.
      Si tu te réorientes et réussi à engranger au moins 75 % des crédits du PAE, tu redeviens finançable y compris pour médecine.

  99. Speedkar écrit :

    Bonjour,
    un étudiant non-finançable introduit un recours interne. Ce recours est accepté. Qu’en est-il de son caractère finançable? J’entends par là, porte-t-il toujours l’étiquette « non-finançable » malgré le fait qu’il puisse se réinscrire ou devient-il finançable au même titre qu’un autre étudiant? Où puis-je trouver des dispositions légales concernant ce point précis?
    Merci

    • admin écrit :

      Bonjour Speedkar,
      Cela dépend si le recours interne introduit contestait le fait qu’il était réputé non finançable ou si le recours interne visait à obtenir une inscription sur dérogation.
      Dans le premier cas, l’inscription signifie alors que la HE s’est trompée et que l’étudiant est donc bien finançable.
      dans le second cas de figure, l’étudiant reste non finançable mais il a obtenu « une faveur » de la HE qui lui permet de s’inscrire sur base de son parcours antérieur (évènements perturbants l’étude, progression même si échec, …) et des motivations affichées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *