Un étudiant sur quatre travaille pour aider sa famille

 1 sur 4 ! Ce sont les chiffres communiqués par l’agence Randstadt, qui viennent ainsi mettre en perspective l’augmentation croissante du nombre d’étudiants jobistes dans notre pays.

Pareille augmentation est à mettre en lien avec l’intensification de la précarité et le glissement d’une partie de la classe moyenne vers la pauvreté.

Mais la recherche de jobs d’étudiants n’est pas le seul marqueur d’un tel phénomène: les demandes de plus en plus fréquentes faites par les étudiants auprès des CPAS en est un autre, ainsi que le fait d’avoir recours (occasionnellement ou non)  à la prostitution..

En savoir plus

Eric Bruggeman

Infor Jeunes laeken

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.