Edito : Pour que chacun parvienne à se forger au mieux un projet d’avenir..

Il n’est pas toujours aisé de trouver sa voie. Chaque année, le mois de janvier se révèle être celui des remises en question.

Confrontés à la réalité des études dans l’enseignement supérieur, ainsi qu’à une première session d’examens, de nombreux étudiants se trouvent désorientés. Les études entamées ne correspondant pas à leurs attentes, que faire dans une telle situation ?

Il conviendra surtout d’éviter de poser à nouveau des choix inappropriés ou peu porteurs.

C’est pourquoi dans ce nouveau numéro de « Journal de Classe » nous vous proposons de découvrir des dispositifs permettant de repenser son orientation. Faire le point est fondamental : nombre d’échecs dans le supérieur résultent de difficultés de choix.

Certains auraient besoin pour pouvoir s’évaluer, d’expérimenter la réalité sociale, de prendre part à des projets de citoyenneté, comme par exemple Solidarcité, ou encore de rejoindre une plate-forme pour du volontariat.

D’autres encore entreprendront des voyages pour mieux se connaître.

Enfin, il reste également possible de poser des choix à court terme afin de rester actif et d’acquérir de nouvelles compétences en langues, informatique, bureautique, ou gestion.

Cette étape parfois indispensable pourra être prolongée par la reprise en septembre d’études supérieures, si tel est le désir du jeune.

Quels que soient les choix posés, tous auront un impact sur la situation administrative du jeune : quid de ses allocations familiales ? de sa bourse d’études ? est-il encore finançable pour une réinscription ultérieure dans le supérieur ? etc.

Toutes ces questions-là trouvent également leurs réponses dans ce numéro.

En ce début d’année, nous formons des voeux afin que chacun d’entre vous parvienne à se forger au mieux un projet d’avenir.

Chantal Massaer, Directrice

Infor Jeunes Laeken