Petit lexique pour y voir (un peu) plus clair

Pour s’y retrouver dans la jungle des concepts, rien de tel qu’un petit lexique.

Mixité sociale : La mixité sociale désigne la présence simultanée ou la cohabitation en un même lieu, de personnes appartenant à des catégories socioprofessionnelles, à des cultures à des nationalités, à des tranches d’âge différentes.

Mixité scolaire et coéducation : il s’agit de  l’instruction et de l’éducation en commun des garçons et des filles, dans des classes mixtes. La mixité est un état de fait à priori, où chacun est traité de manière égale, mais suivant un système de référence à dominance masculine. La coéducation dépasse la mixité et peut être définie comme un processus qui consiste à animer et à éduquer ensemble des filles et des garçons dans le respect de chacun.

Mixité culturelle : se manifeste par la reconnaissance des différentes langues, histoires, religions, traditions, modes de vie ainsi que toutes les particularités attribuées à une culture.

Multiculturalisme : Le multiculturalisme désigne la coexistence de plusieurs cultures (ethniques, religieuses…) dans une même société, dans un même pays. Le multiculturalisme est aussi une doctrine ou un mouvement qui met en avant la diversité culturelle comme source d’enrichissement de la société. Il peut se manifester par des politiques volontaristes :

  • de lutte contre la discrimination
  • identitaires favorisant l’expression de particularités culturelles,
  • communautaristes visant à la reconnaissance de statuts légaux ou administratifs propres aux membres de certaines communautés

Intercultularisme : Politique ou modèle préconisant des rapports harmonieux entre cultures, fondés sur l’échange intensif et axés sur un mode d’intégration qui ne cherche pas à abolir les différences, tout en favorisant la formation d’une identité commune.

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken