Non aux centres fermés et pas d’entrave à la liberté d’informer !

Dès 10h du matin ce mercredi 20 juin (jour de la Journée Mondiale des Réfugiés !), à l’instigation du collectif Tout Autre Chose, plus de 100 personnes ont bloqué l’accès au chantier du nouveau centre fermé pour familles sans-papiers – une extension du 127bis à Steenokkerzeel. Le sens de cette action est parfaitement clair : rien ne peut justifier de mettre ces familles derrière des barreaux. Un message de solidarité que partage entièrement Infor Jeunes Laeken, qui rejoint les nombreux acteurs du secteur jeunesse, dont le Délégué Général aux Droits de l’Enfant, qui se sont positionnés catégoriquement sur cette ligne : « On n’enferme pas un enfant. Point »

Cette action a suscité l’intervention des forces de police qui ont procédé à plus d’une centaine d’arrestations administratives. Dans la foulée, une équipe de journalistes de la RTBF a été arrêtée, parmi lesquels le reporter Himad Messoudi. Un acte inadmissible en termes de démocratie et de liberté de l’information ! La réaction de l’Association des Journalistes Professionnels, ainsi que celle de politiques ne s’est pas fait attendre. Certains interpellent enfin de façon directe le Premier Ministre sur la « dérive autoritaire de ce gouvernement de droite »..

Print Friendly, PDF & Email
This entry was posted in Citoyenneté, réfugiés and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.