Lettre de la Direction d’Infor Jeunes à la Ministre de la Culture

 

Madame la Ministre,

J’ai appris avec stupeur que le Magic Land théâtre se voyait privé de ses subsides. Je m’adresse à vous dans l’espoir que cette décision incompréhensible à mes yeux soit réformée.

C’est dans les années 80, qu’a l’occasion des fêtes romanes de Woluwé Saint Lambert, j’ai découvert pour la première fois, les prestations de rue du Magic Land .

Leur travail n’est comparable à nul autre, j’en ai été ébahie, éblouie à ce jour, plus de trente ans plus tard, la magie opère encore et toujours.

Les spectacles du Magic land sont tout à la fois populaires, loufoques, décalés, poétiques et tendres. Ils nous présentent de grande fresques histoires improbables, nous plongent dans un univers burlesque et nous proposent d’appareiller pour de merveilleux voyages.

Avec l’équipe de Patrick Chaboux, j’ai galéré à bord du Fish and ship, j’ai chanté à tue-tête le chant des partisans, j’ai discuté avec Louis 16 et Robespierre de la révolution, j’ai revisité tous les grands classiques

Fait d’une étrange alchimie, qui allie clin- d’œil à l’actualité et à la féerie, le Magic nous transporte et nous émeut. Il fait de nous des artistes d’un soir, des complices de toujours.

Parce que le Magic entretient un rapport inédit, intense et étroit avec son public

L’étrangler, c’est nous meurtrir pour toujours.

Chantal Massaer

Directrice d’Infor Jeunes Laeken

 

Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, culture, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.