Face à la radicalisation, l’école bricole

image (27)Les attentats bruxellois récents n’ont évidemment fait qu’amplifier les questions que nous nous posions tous face à la radicalisation de certains jeunes. Si les recettes-miracles n’existent pas, si personne n’est tout-puissant, il revient néanmoins à tous les acteurs, parmi lesquels figure l’école, de se questionner sur des pistes de solutions et des outils pertinents.

Le journal Lalibre a mené l’enquête, interrogeant la ministre de l’enseignement, des enseignants, des conseillers en prévention, des médiateurs, ainsi qu’Infor Jeunes Laeken.

Pour notre part, nous avons souligné l’importance majeure d’une refonte de notre système scolaire qui, pour l’heure, demeure trop inégalitaire et génère de façon précoce de l’exclusion sociale. Certes, ce seul aspect ne permet pas de comprendre à lui seul le phénomène de la radicalisation. Mais il constitue néanmoins une pièce majeure du puzzle.

Lire l’article de Lalibre

Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, Enseignement, prévention du terrorisme, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.