Prévenir le décrochage scolaire par le théatre-action

image (91)Pour lutter contre le décrochage scolaire, notre partenaire de Journal de Classe, Infor Jeunes Brabant wallon, a mis sur pied un dispositif de théatre-action avec la Compagnie Format A3. Il en résulte un spectacle particulièrement original, destiné à informer et prévenir le décrochage scolaire auprès des jeunes.

Pour ce faire, le spectacle a été présenté la première fois le 12 novembre 2013 devant les 300 élèves de 3ème année de l’IPES et du Collège Saint François d’Assise de Tubize. Cette première expérience a été plus que positive car les nombreuses réactions, plus significatives les unes que les autres, ont démontré que le sujet de la scolarité des jeunes est bien au centre des préoccupations de tous les acteurs scolaires, y compris les jeunes eux-mêmes.

Infor Jeunes Brabant wallon compte faire voyager la pièce, qui sera proposée à d’autres écoles de la Province du Brabant wallon et d’ailleurs. D’autant que la pièce est entièrement « portable », et peut donc être jouée sur une scène mais aussi au sein même des écoles.

Le spectacle permet d’entrouvrir le dialogue avec les jeunes sur la relation qu’ils vivent avec l’école, mais aussi avec les professionnels qui les encadrent, et bien entendu l’environnement familial qui les entoure. La pièce se veut un point de départ pour étendre le débat de la manière la plus large qui soit. En effet, son ambition est de réunir tous les intervenants du secteur scolaire autour de la thématique avec un même objectif : mieux se connaître pour mieux agir, ensemble.

Pour visionner le reportage sur le spectacle, cliquez ici

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, Enseignement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.