Covid-19 : un retour progressif et régulé des élèves dans les écoles

La reprise dans l’enseignement obligatoire (primaire et secondaire) est prévue à partir du 18 mai, toutefois il ne sera pas question de remettre tous les élèves dans les classes d’un coup.

De plus, des règles d’hygiène strictes et de bien-être seront d’application dans les écoles (voir circulaire 7550 – « II Une priorité absolue : la sécurité des membres du personnel et des élèves »).

Car, il est certain que cette reprise ne va pas sans une préoccupation certaine du côté du front syndical qui a tenu à placer des balises claires en matière de sécurité, d’hygiène et de bien-être (lire communiqué des syndicats)

  1. Deux phases ont donc été programmées dans l’enseignement obligatoire :
  • Le 18 mai, seuls les élèves de 6e primaire et de 6e et 7e secondaire retournerons en classe, à raison de deux jours de cours par semaine.
  • Le 25 mai, les élèves de 1re et si possible 2e primaire pourront suivre un jour de classe maximum par semaine. Les élèves de 2e secondaire pourront aussi revenir pour 2 jours de cours par semaine.

Pour les élèves qui retournent à l’école, de nouveaux apprentissages sont possibles. Pour celles et ceux qui restent à la maison, la règle reste la même qu’avant, pas de nouveaux apprentissages à distance (Pour plus d’informations sur les enjeux et les limites de l’enseignement à distance, voir notre Journal de Classe)

Les examens de fin d’année sont annulés dans l’enseignement obligatoire (suppression donc des CEB – CE1D – CESS).

NB : A partir du 25 mai aussi, les élèves qui doivent faire l’objet d’un suivi spécifique, quelle que soit leur année d’étude, pourront être invités par l’école à revenir en classe à raison d’une fois par semaine. On entend par élèves à suivi spécifique, les élèves en difficultés et les élèves porteurs d’un trouble de l’apprentissage, c’est-à-dire celles et ceux qui bénéficient d’aménagements raisonnables dans leur école. 

Les élèves qui ne font pas partie des classes prioritaires qui doivent retourner à l’école sont présumés en absence justifiée.

Pour les élèves qui font partie des classes prioritaires les directions seront chargées de répertorier les demi-jours d’absence pour monitorer la situation et établir le contact avec les familles concernées. Ces demi-jours ne devront néanmoins pas être signalés. Des modalités devront être mises en place pour éviter de préjudicier ces enfants dans leur parcours scolaires.

Remarque : La question qui à ce stade ne trouve pas de réponse, c’est : quid des élèves qui avaient déjà un contrat d’objectifs pour absences injustifiées avant le confinement, et pour lesquels une évaluation du conseil de classe devait avoir lieu à la mi-mai pour décider de la validation ou non de l’année scolaire de l’élève ?

Pour beaucoup de parents, le travail va reprendre progressivement dès le 4 mai, cela veut dire que des possibilités de garderie sont à envisager. Aussi, la question qui se pose et pour laquelle il n’y a pour l’heure pas de réponse claire : comment garantir la « continuité pédagogique » de l’enfant dès lors que celui-ci est placé en garderie ?

2. Concernant l’enseignement spécialisé, des réunions de travail ont lieu ce lundi 27 avril, au moment où nous rédigeons, nous vous tiendrons au courant des décisions prises lorsqu’elles seront communiquées.

3. Dans les écoles maternelles, les cours sont suspendus jusqu’à la fin mai. Une évaluation suivra et des décisions seront prises en ce qui concerne une reprise éventuelle.

4. Les académies de musique et de dessin (enseignement artistique à horaire réduit) sont fermées jusqu’au 30 juin.

5. Concernant l’enseignement de promotion sociale, les cours en présentiel ont été suspendus et remplacés par des cours à distance. Les écoles doivent communiquer à la ministre leurs modalités relatives aux examens de fin d’année pour le 8 mai au plus tard.

6. A l’EFP (apprentissages classes moyennes, formations de chefs d’entreprises et formation continue), l’ensemble des cours, évaluations et activités sont suspendus jusqu’au 16 mai 2020 inclus. Pour permettre les passages d’années ainsi que la finalisation du parcours pour celles et ceux qui sont en dernière année, des dispositions ont été prises, elles sont consultables ici

7. En Flandres, dès le vendredi 15 mai, les écoles flamandes pourront rouvrir. En primaire : la reprise des cours ne concernera que les élèves de première, deuxième et sixième primaire,à raison de maximum quatre jours par semaine en 1e et 2e et deux jours par semaine pour les plus grands (complet ou par demi-journée). En secondaire : seules les 6e et 7e années retrouveront leur classe pendant maximum un jour complet par semaine.

8. En ce qui concerne l’enseignement supérieur et l’organisation de ses épreuves de fin d’année, nous lui consacrerons incessamment sous peu un nouvel article.

Eric Bruggeman

Infor Jeunes Laeken

Ce contenu a été publié dans Enseignement, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.