Solidarity is not a crime !

Le procès des hébergeurs de migrants à débuté ce mercredi à Bruxelles. Douze hommes et femmes sont poursuivis pour trafic d’êtres humains et organisation criminelle et risquent la prison en raison de l’aide qu’ils ont apportée à des migrants en transit. Le collectif « Solidarity is not a crime » a organisé un rassemblement devant le Palais de Justice de Bruxelles qui a réuni 500 sympathisants. « Migrer n’est pas un crime, mais un droit, et qu’être solidaire n’est pas un crime, mais un droit humain », a notamment expliqué Isabelle Fagot, du collectif.

Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, News, réfugiés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.