Migrants : Quelque part entre la Turquie et la Grèce..

Samedi 12 septembre, une soixantaine de migrants – dont une vingtaine d’enfants terrorisés – prennent place sur une embarcation surchargée, poussés par les passeurs. Ces derniers n’accompagnent pas. Ils laissent un passager tenir la barre pour un périple redoutable entre les côtes turques et l’île grecque de Lesbos..


Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, réfugiés, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.