Semaine de solidarité et d’actions avec les Afghans du 14 au 20 novembre

image (79)De nombreuses personnes et familles qui ont fui l’Afghanistan et rejoint la Belgique se sont vues refuser la protection internationale.

Désormais sans droit de séjour, se trouvant en centre fermé, en places de retour ou à la rue, ces personnes redoutent d’être renvoyées dans leur pays.

L’enlisement d’un conflit qui dure depuis plus de trente ans et les constats d’organisations internationales présentes sur place, confirment la persistance d’une insécurité volatile, touchant la grande majorité de la population et, à ce titre, pouvant être considérée comme généralisée. La situation risque de s’aggraver encore après le retrait des troupes internationales en 2014.

Malgré ces réalités, les instances d’asile belges refusent d’accorder la protection internationale à 44% des Afghans présents en Belgique, dont des familles avec enfants et de jeunes hommes. Des catégories pourtant considérées par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), comme étant en danger dans leur pays.

Par conséquent, des ressortissants afghans se font détenir et expulser, sans que leur ambassade n’ait délivré de laissez-passer, vers un pays où leur vie peut être en danger. Quant aux familles, l’administration ne les expulse pas pour l’instant mais elle les laisse dans une situation de non-droit, ne leur octroyant aucun titre de séjour et conditionnant leur accueil à l’acceptation d’un retour vers l’Afghanistan, qu’on sait pourtant risqué.

Cette politique incohérente et irresponsable de l’Etat belge a de lourdes conséquences humaines et humanitaires. Elle ne peut plus durer.

Afin de témoigner activement de leur soutien à ces familles afghanes mais aussi sensibiliser le grand public et le politique à leur situation, plus de 50 acteurs de la société civile, collectifs de citoyens, associations et syndicats, ont décidé de se réunir et d’organiser ensemble une série d’actions de solidarité durant la semaine du 14 au 20 novembre.

Ensemble, citoyens, associations et syndicats, nous demandons, afin que cesse cette situation de non-droit pour les personnes afghanes, que le gouvernement belge s’engage à :

  • Adopter un positionnement clair, alimenté par l’avis d’experts indépendants et débattu démocratiquement, concernant la situation sécuritaire en Afghanistan, en tenant compte du retrait des troupes internationales en 2014.
  • Mettre en place un moratoire sur toutes les expulsions vers l’Afghanistan, tant que la Belgique n’aura pas défini une position claire et argumentée sur la situation sur place.
  • Aussi longtemps que durera ce moratoire, accorder un titre de séjour aux personnes et familles afghanes qui n’auront pas obtenu une protection, afin qu’elles puissent vivre en sécurité et dans la dignité.

Nous demandons enfin aux instances d’asile de réexaminer le besoin de protection de tous les Afghans présents en Belgique, sur base d’une réévaluation précise de la sécurité sur place et en tenant compte des catégories à risque listées par le HCR, ainsi que des possibilités concrètes et réelles de retour.

Page Facebook de la campagne : https://www.facebook.com/campagnesolidariteafghansbelgique

Voir le programme de la semaine d’actions de solidarité avec les Afghans en PDF : icon Calendrier semaine solidarité Afghans (665.33 kB)

afghans

Une exposition collective démarre le vendredi 15/11. Infos sur :

https://www.facebook.com/events/486686531438370/

Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.