Les classes différenciées, pour qui et pourquoi ?

90610265dessin-mdj-gifSébastien termine sa 6e primaire cette année. Son parcours dans l’enseignement fondamental n’a pas été un long fleuve tranquille! Sébastien a connu des difficultés précoces, qui ont ralenti sa progression d’apprentissage au fil des années. Aujourd’hui ses parents sont sceptiques quant à l’obtention de son CEB (diplôme d’école primaire) au terme de cette dernière année du fondamental.

Au cas où Sébastien n’obtiendrait pas le fameux CEB cette année-ci, quelles sont les possibilités qui s’offrent à lui ? 

Développons les deux hypothèses :

1. Sébastien obtient le CEB à la fin de la 6e primaire.  La situation est alors simple : il pourra entrer dans la 1e année Commune (1C) de l’école où il aura été inscrit, suite à la procédure d’inscription prévue pour la 1e secondaire (voir modalités de la procédure du décret inscriptions sur : www.inscription.cfwb.be).

2. Sébastien n’obtient pas le CEB à la fin de la 6e primaire. Il y a alors deux solutions :

a) Soit, les parents demandent à ce que Sébastien fasse une 6e primaire complémentaire : cette solution est envisageable si et seulement si Sébastien n’a pas encore effectué d’année complémentaire entre la 3e et la 6e primaire (NB : on parle d’année complémentaire, et non de redoublement, puisque l’élève n’est pas censé répéter mécaniquement une année, mais bénéficie d’une année de remédiation adaptée à ses besoins et ses lacunes).

b) Soit, les parents cherchent une école secondaire qui organise une 1e année différenciée (1D) pour inscrire Sébastien. L’objectif de la classe différenciée est de permettre à l’élève d’acquérir le CEB en vue d’intégrer ensuite les classes Communes.

Attention, toutes les écoles secondaires n’organisent pas les classes différenciées (on peut contacter Infor Jeunes Laeken pour obtenir la liste des écoles secondaires qui ont des classes différenciées)

Au terme de la 1e année différenciée (1D), le conseil de classe (la direction et les enseignants de la classe réunis pour délibérer) peut orienter l’élève :

– vers une 1e année Commune (ou complémentaire) si l’élève a obtenu son CEB.

– vers une 2e différenciée (2D) s’il n’a pas obtenu le CEB.

NB : Pour ceux qui ont le CEB, et qui sont donc dans des classes communes (1C ou 2C) dans le 1e degré, ils peuvent être orientés vers des classes complémentaires (1S ou 2S), au cas où ils n’auraient pas atteint les compétences requises en fin d’année scolaire (il est possible d’introduire un recours contre ce type de décision).

Attention : la législation ne permet de faire que trois ans maximum, au total, dans le 1e degré.

L’accès au 1e degré peut se schématiser de la façon suivante :

degré 1

Il ne faut pas confondre : 1e complémentaire et 1e différenciée. Comme indiqué sur le schéma ci-dessus, la 1e complémentaire suppose que l’on ait le CEB, mais que l’on bénéficie d’un programme de remédiation spécifique (en 1e ou en 2e). Les années différenciées s’adressent à celles et ceux qui n’ont pas encore obtenu le CEB.

Exemple de grille de cours en 1e et 2e années différenciées :

différencié

Exemple de grille de cours en 1e et 2e années communes :

commun

Eric Bruggeman

Infor Jeunes Laeken

Ce contenu a été publié dans Enseignement, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

155 réponses à Les classes différenciées, pour qui et pourquoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.