Réactions parlementaires suite aux caméras cachées

Infor Jeunes Bruxelles et Infor Jeunes Laeken présentaient à la presse il y a quelques jours à peine un film de court-métrage sur les “dérapages” de certaines écoles au moment des  inscriptions en 1e année du secondaire. Ce document fit grand bruit dans les médias, au point de susciter un débat parlementaire en date du 9 juin au Parlement de la Communauté française. Voici les extraits les plus représentatifs de ce débat :

– “Madame la ministre, j’aimerais connaître votre point de vue sur la vidéo diffusée par Infor-Jeunes, qui montre sans aucune ambiguïté une forme particulièrement ignoble d’exclusion sociale pratiquée par certains chefs d’établissement. J’attends une réaction rapide et ferme de la Communauté française car l’objectif même du décret «inscriptions » est en jeu.” (M.Daïf – PS)

– “ Enfin, nous avons découvert hier une vidéo et un article de presse montrant le manque total d’esprit démocratique dont font preuve certaines directions d’école envers des élèves issus de milieux défavorisés. Cette attitude est contraire à la logique même du décret dont l’objectif est l’égalité d’accès et la mixité sociale à l’école. Madame la ministre, quelle est votre réaction? Quelles sanctions comptez-vous appliquer? Il y va de notre crédibilité en tant que pouvoir organisateur. Enfin, quelles mesures préventives prendrezvous devant cette attitude qui nous déshonore?” (O.Zrihen – PS)

– “Je voudrais intervenir plus particulièrement sur les faits révélés hier par la vidéo d’Infor-Jeunes Bruxelles et Infor-Jeunes Laeken. Les séquences filmées montrent que des sites web d’écoles réputées complètes à Bruxelles contiennent des informations non conformes au décret sur les inscriptions. Des directions d’écoles demandent aux parents une lettre de motivation ou la présentation du bulletin de cinquième primaire, autant d’exigences en contradiction flagrante avec votre décret. Certaines informations données aux parents sur les conditions d’inscription sont incomplètes ou erronées. On constate également des tentatives de dissuasion ou des demandes de frais d’inscription non conformes au décret « missions ». Ces pratiques sont totalement contraires au décret sur les inscriptions et donc illégale. Ces directions d’écoles tentent d’exercer une sélection en dehors du cadre et des critères adoptés par notre parlement.” (B.Trachte – Ecolo)

– “ J’aimerais aussi connaître votre réaction à chaud sur la vidéo tournée par Infor-Jeunes Bruxelles et Laeken dans cinq écoles réputées complètes. Cette vidéo montre clairement que certains chefs d’établissement ou membres de l’encadrement pédagogique exercent, lors d’un entretien préalable à l’inscription elle-même, des pressions sur les parents afin de les dissuader d’inscrire leur enfant et de favoriser finalement l’autocensure de certaines familles. En exigeant des documents tels que le bulletin de cinquième année ou une lettre de motivation, en tenant des discours assez choquants sur l’homogénéité de la population scolaire, en annonçant des frais scolaires ou des coûts de voyages scolaires élevés ou, encore, en soulignant qu’il n’y a pas de remédiation pour les élèves en difficulté, ces personnes piétinent sans aucune pudeur le principe du décret. Cette vidéo présente donc en pleine lumière ce que mon groupea toujours voulu dénoncer depuis les premiers décrets Arena et Dupont. Je ne prétends pas que ces comportements sont la règle. Il faut souligner que de nombreux chefs d’établissement ont très correctement joué le jeu, bien qu’ils aient été obligés de digérer de nouvelles règles dans des délais assez brefs. Je voudrais attirer l’attention sur le fait qu’il existe dans certains établissements des habitudes de sélection et qu’il n’est pas facile de les bouleverser. Cette vidéo montre des situations où l’éthique de l’égalité, chère à mon groupe, est bafouée. Nous ne pouvons l’accepter. La réalité vécue par certaines populations parmi les plus pauvres de notre Communauté en trouve ici une nouvelle illustration.L’existence de telles situations a souvent été contestée dans nos débats mais cette vidéo en fournit la preuve. Nous avons voulu ce décret « inscriptions » pour éviter ce type de comportement et nous continuons à en soutenir pleinement les objectifs. Il ressort clairement de cette vidéo que deux élèves qui « présentent différemment » ne reçoivent pas les mêmes consignes sur l’inscription. C’est profondément choquant.” (C.Désir – PS)

– “Il est évident, au vu des extraits dévoilés par Infor-Jeunes, que certains établissements exercent une forme de pression ou recourent à des exigences non prévues par le décret. Or celui-ci, j’insiste, prévoit une seule exigence,à savoir remplir le formulaire unique et le déposer dans l’établissement de son premier choix. (..) En cas de non-respect des dispositions, le décret « missions » prévoit des sanctions disciplinaires ou financières sur le subventionnement. Ce ne sera pas facile mais tous les cas avérés seront sanctionnés. Une enquête administrative sera menée concernant toutes les situations dont on me fera part.” (M-D Simonet – Ministre de l’enseignement obligatoire)

Pour télécharger l’intégralité du débat parlementaire, clique ICI

Ce contenu a été publié dans Enseignement, News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.