Quand l’école rompt le contrat social !

Certes, Philippe n’est pas un ange ! Loin s’en faut.

Mais de-là à l’exclure définitivement, il y a une marge.. que l’école n’a pourtant pas hésité à franchir, en ne respectant pas la procédure légale prévue à  cet effet.

La maman de Remzy, elle, est scandalisée par la façon dont elle a été éconduite lors de son entrevue avec la direction d’un établissement du sud de Bruxelles où elle sollicitait une inscription pour son fils en première année du secondaire : elle en est repartie avec le sentiment amer qu’elle n’avait pas le « bon profil » pour cette école.

Quant à la petite Dounia n’en parlons pas ! Ou plutôt si, parlons-en : un conseil de classe qui ignorait totalement les structures du secondaire et la diversité des alternatives à l’enseignement général, l’a (dés)orientée vers le professionnel où elle se trouve à présent bloquée dans une option « menuiserie » dont elle se soucie comme de sa première paire de chaussettes !

Le sort de sa copine Bouchra n’est guère plus enviable : en juillet dernier, la voilà partie à Ouarzazate pour rendre visite à sa grand-mère qu’elle n’avait plus vue depuis cinq ans ; qu’elle ne fut pas sa consternation, lorsqu’à son retour au mois d’août à Bruxelles, elle découvrit un courrier recommandé lui annonçant qu’on lui refusait sa réinscription dans son école ! Cerise sur le gâteau : le délai de dix jours étant passé, elle ne disposait plus d’aucun recours face à cette exclusion.

Ces quelques exemples ne font qu’illustrer le flot énorme de situations chargées de discriminations scolaires auxquelles les permanents d’Infor Jeunes Laeken sont confrontés tout au long de l’année.

L’importance de ces discriminations est telle qu’il nous a semblé essentiel de tirer la sonnette d’alarme !

Pour ce faire, Infor Jeunes Laeken a décidé d’organiser en décembre 2012 à Bruxelles un colloque sur ce thème, et de l’intituler ; « Quand la discrimination à l’école rompt le contrat social ! ».

Le Délégué Général aux Droits de l’Enfant interviendra en première partie de matinée afin de faire un état de la question en Communauté française. L’Appel pour une école démocratique (Aped) exposera les facteurs structurels liés à la logique de marché, facteurs qui pèsent lourdement sur les mécanismes de discriminations.
Suivront des témoignages de jeunes ainsi que des éclairages d’Infor Jeunes Laeken et de juristes sur la problématique. Le Centre pour l’Egalité des Chances clôturera la matinée en faisant état de perspectives et recommandations.

L’après-midi fera place à des ateliers. Les thèmes suivants seront abordés : l’attitude des médias face au problème des discriminations en milieu scolaire, l’accompagnement des plaintes pour discriminations des milieux populaires, les possibilités de mobilisation des parents face à ce phénomène, les possibilités de mobilisation des enseignants…

Une animation artistique, menée par le Magic Land Théatre, ponctuera l’évènement au fil de la journée.

Quand ? Le mercredi 5 décembre 2012 de 9h30 à 16h30

Où ? Auditorium de la CSC, rue Pletinckx, 19 à 1000 Bruxelles (métro Bourse)

Pour le programme complet du colloque, clique ICI

Eric Bruggeman

Infor Jeunes Laeken

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.