Plus d’année préparatoire aux Master, une bonne nouvelle ?

712710-students-listen-while-classmates-make-presentation-to-group-of-visiting-venture-capitalists-during-tJulie termine son Bachelier professionnel en marketing en Haute Ecole. Elle vise à présent un Master à l’université. Elle a appris que les années préparatoires ont été supprimées par le Décret Paysage. Oui mais, attention, cela ne signifie pas que Julie aura désormais moins de crédits à présenter..

Tout d’abord rappelons qu’il est effectivement possible pour les détenteurs d’un Bachelier professionnel d’accéder à certains Masters. Exemples : après des études d’Assistant social, l’étudiant veut s’inscrire en Master en criminologie ; ou après avoir fait la comptabilité en Haute Ecole, il souhaite accéder à un Master en sciences économiques en Faculté.

Jusqu’ici ce passage de Bachelier professionnel à Master supposait la réussite d’une année préparatoire à l’université. Désormais, l’année préparatoire à réussir préalablement à l’accès au Master est supprimée en tant que telle.

Mais, attention cela ne signifie pas que le contenu du programme est lui-même abandonné !

En effet : le programme complémentaire sera dorénavant déversé dans le programme du Master (art. 111 du Décret Paysage). L’Université rajoutera ce programme complémentaire (pouvant aller jusqu’à un maximum 60 crédits) dans l’ensemble du programme du Master qui en comprend à la base 120. Ce qui signifie que, dans le cas d’un rajout maximum de 60 crédits, le Master comportera un total 180 crédits (mais, cela pourrait être moins, au cas où le programme complémentaire fait moins de 60 crédits). Le nombre de crédits (de 0 à 60) complémentaires sont définis filière par filière sur base d’une concertation inter-universitaire.

Et donc, ces crédits complémentaires ne joueront plus comme un filtre conditionnant l’accès à la suite du master, comme c’était le cas dans les années préparatoires.

Selon l’art. 172 du Décret Paysage, la suppression des anciennes années préparatoires sera pleinement effective au plus tard à partir de la rentrée académique 2017-2018.

Les autorités des universités ont toutefois décidé de commun accord d’anticiper la suppression de ces années préparatoires en 2015-2016.

Eric Bruggeman

Infor Jeunes Laeken

 Base légale : Décret définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études du 7 novembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.