Le Centre PMS

Les missions du Centre PMS sont définies par le Décret du 14 juillet 2006 relatif aux missions, programmes et rapports d’activités des Centres PMS:

  • Le Centre P.M.S. développe des actions pour offrir à l’élève les meilleures chances de se développer harmonieusement, de préparer son futur rôle de citoyen autonome et responsable et de prendre une place active dans la vie sociale et économique.
  • Il favorise la mise en place des moyens qui permettent d’amener les élèves à progresser toujours plus, et ce, dans la perspective d’assurer à tous des chances égales d’accès à l’émancipation sociale, citoyenne et personnelle.
  • Il soutient l’élève dans la construction de son projet personnel, scolaire et professionnel.

 

Ces missions se concrétisent par huit types d’actions :

  •  L’offre de services aux consultants: Le centre PMS informe de ses      missions.
  • La réponse aux demandes des      consultants: Le      centre PMS analyse toute demande y donne la suite la plus adéquate et      veille à assurer un retour d’information au demandeur.
  • Les actions de prévention: activités collectives au      niveau des classes, séances d’information, rencontres individuelles,      animations de groupe  projet      d’école… . Le centre PMS      peut aussi suggérer et faciliter l’accès à d’autres structures d’aide      (aide à la jeunesse, logopédie, …) Il exerce alors un rôle de coordination      entre ces services, l’école et les parents.
  • Le repérage des difficultés: dès l’entrée en maternelle,      et s’effectue tout au long de la scolarité de l’élève, par des      observations en classe, des réunions de parents, des conseils de classes,      des entretiens individuels…
  • Le diagnostic et la      guidance: le      centre PMS analyse et évalue un ensemble de données psycho-médico-sociales      qui sont confrontées avec l’élève, les observations du corps enseignant,      de la famille et, le cas échéant, d’autres milieux que fréquente l’élève .
  • L’orientation scolaire et      professionnelle: aide à l’élève de l’enseignement      obligatoire par rapport aux choix d’étude et de profession.
  • Le soutien à la parentalité:      Par      des actions collectives ou individuelles, le centre apporte son soutien      aux parents en reconnaissant et valorisant les ressources et compétences      familiales.
  • L’éducation à la santé: le centre PMS met en place des activités en matière d’éducation à la santé: séances d’information, éducation affective et sexuelle, animations de groupe, réponses à des questions

Qui peut bénéficier des services du PMS ?

Les élèves de l’enseignement ordinaire et spécialisé de niveau maternel, primaire et secondaire, de plein exercice et à horaire réduit (enseignement en alternance).

Les services sont gratuits, consultatifs et soumis au secret professionnel. Les centres PMS sont indépendants de l’école, mais travaillent en étroite collaboration avec elle et avec la famille.

A l’école maternelle et primaire : il évalue le développement global des enfants et leur adaptation face aux apprentissages, ainsi que leur socialisation. Si nécessaire, il peut proposer et rechercher des activités de remédiation.

A l’école secondaire : le PMS se doit d’être attentif à tout ce qui influence l’adaptation scolaire. Par exemple, la motivation pour les études, la méthode de travail, les relations avec l’entourage, l’équilibre personnel, l’orientation scolaire et professionnelle.
Les parents peuvent consulter le PMS en cas de difficultés affectives, sociales ou éducatives. Ils peuvent aussi y recevoir des informations sur les diverses structures scolaires (enseignement secondaire, supérieur…).

Les enseignants peuvent aussi avoir recours à l’aide du centre PMS, dans le but de fournir à tous les enfants les meilleures possibilités de développement ainsi qu’une disponibilité pour réfléchir aux conditions favorables à l’épanouissement de leurs élèves.

L’inscription dans l’enseignement spécialisé

Il arrive que des difficultés relevées chez un élève nécessitent de l’orienter vers un enseignement spécialisé. Si les parents sont d’accord pour inscrire leur enfant dans l’enseignement spécialisé, il leur faut s’adresser en premier lieu au Centre PMS dont dépend leur enfant. Ceci est nécessaire afin d’évaluer les besoins éducatifs de l’enfant.
« Le PMS examinera la situation de l’enfant par diverses approches (tests, entretiens avec les parents, les enseignants, la logopède, le médecin traitant…) et devra délivrer éventuellement un avis qui attestera qu’il ne peut plus suivre une scolarité dans un établissement ordinaire et qu’un établissement d’enseignement spécialisé répondra mieux à ses difficultés. Pour délivrer cet avis, le PMS doit avoir la conviction que malgré les aides possibles (logopède, éducateur, école de devoir, thérapeute, enseignant…), l’élève ne pourrait suivre en enseignement ordinaire.
Divers types d’enseignement spécialisé existent: ils insistent sur une prise en compte de la difficulté spécifique de l’enfant: affective, médicale, retard mental, difficulté d’organisation mentale… Le choix du type d’établissement spécialisé devra tenir compte de cette difficulté. Le centre PMS est compétent pour établir ce diagnostic.
Avant tout contact avec les écoles spécialisées, nous insistons sur la consultation préalable du PMS. En effet, les écoles spécialisées ne peuvent accepter un élève sans l’attestation du Centre PMS. Par ailleurs, il serait dommageable pour les parents, et plus encore pour l’enfant, de mettre en place un projet d’inscription dans une école spécialisée et de se rendre compte par la suite que ce projet n’est pas la meilleure option pour l’enfant. »

Philippe De Bel

Infor Jeunes Laeken

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à l'article Le Centre PMS

  1. Magali écrit :

    Bonjour,

    Pouvez-vous me dire quelles réponses donne un centre PMS face à la problématique de la violence scolaire?

    D’avance, merci pour votre réponse.

    • admin écrit :

      Bonjour Magali,

      A priori, les PMS ne sont pas mandatés pour traiter de cela, mais vous pourriez éventuellement leur poser directement la question. La question de la violence à l’école est le domaine de recherche du professeur Benoit Galand à l’UCL : benoit.galand@uclouvain.be Vous pourriez l’interroger sur cette problématique.

  2. Adam.Hammouti écrit :

    Bonjour, c’est pour un renseignement je suis en retho en technique comptabilité et j’aimerai savoir si je pouvais entamer une école de commerce.Je sais que j’y ai droit mais au niveau de la difficulté , j’y suis préparé ? Où il faut avoir était en général ? Merci d’avance.

    • admin écrit :

      Bonjour Adam,
      Tu peux, avec ton CESS, entamer les études supérieures de ton choix. L’enseignement de transition (G ou TT) prépare mieux à l’entrée en supérieur. Mais cela dépend aussi de ton ardeur au travail, de tes facultés personnelles, du choix judicieux de l’orientation, etc. … .

  3. Ruth écrit :

    Bonjour j aimerai savoir quel démarches à suivre pour un enfant quitte une école spécialisée.merci

    • admin écrit :

      Bonjour Ruth,
      Nous avons besoin d’en savoir un peu plus sur la situation de votre enfant. Vous pouvez contacter notre Service juridique au 02/421.71.38.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *