Gérer son stress pour optimiser son « blocus » !

image (2)C’est prouvé : la vie universitaire constitue un contexte qui favorise le stress. Études, travail, loisirs, amis, famille,… La vie des étudiants d’aujourd’hui est bien remplie !

D’autant plus qu’ils s’engagent très jeunes dans des responsabilités et sont bousculés par la « course à la performance », en raison de la valorisation de l’excellence et de la réussite dans notre société. Résultat ? Un grand nombre croule sous la pression. De plus, les étudiants étant inégaux devant le stress, cette course à la performance en menace certains plus que d’autres.

Cependant, la plupart devront y faire face, à un moment ou à un autre de leurs études. Spontanément, beaucoup de gens donnent un sens négatif au stress car nombreux sont ceux qui se laissent submerger et il peut alors s’avérer être un réel obstacle à la réussite. Or, le stress est une réaction normale face à une situation perçue comme dangereuse. Et il n’est pas toujours négatif : il motive, stimule et aide à aller de l’avant ! Il « suffit » d’apprendre à le maîtriser et ainsi le transformer en véritable moteur et source d’énergie.

Quelques conseils pour bien gérer son stress :

  1. Positiver, essayer de dédramatiser lorsqu’on se retrouve « submergé ».
  2. S’organiser et gérer son temps à bon escient.
  3. Avoir une bonne hygiène de vie : surveiller son alimentation et dormir suffisamment.
  4. En période de blocus, choisir un environnement d’étude qui nous soit adapté, sachant que chacun a des habitudes d’étude différentes.
  5. Faire du sport et développer des loisirs. Il est important d’avoir d’autres centres d’intérêt que le travail.
  6. Prévoir des petits moments de détente au cours de la journée, de manière à oublier les soucis, évacuer les tensions et décompresser.

Certaines universités mettent en place, à l’approche des examens, des ateliers d’aide au blocus. L’ASBL Univers Santé, créée par l’UCL, propose par exemple aux étudiants du supérieur des séances de gestion du stress, de relaxation et de sophrologie. Ainsi, les étudiants peuvent exprimer leurs craintes et échanger de précieux conseils à l’approche de cette période de « bloque » afin de lutter contre ce stress tant redouté…

En savoir plus sur les ateliers de gestion du blocus : www.univers-sante.be

De plus, bien gérer son temps d’études, cela passe aussi par savoir vivre de façon harmonieuse lorsque l’on vit à plusieurs en kot. A cet effet, Latitude Jeunes et les Mutualités socialistes ont publié un « Manuel de survie en kot », à télécharger sur www.latitudejeunes.be   Ainsi que des conseils pour le « blocus » sur : www.ifeelgood.be 

Roxane Biedermann (St.)

Infor Jeunes Laeken

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.