Etudiant cherche logement

Quitter ses parents, ce n’est jamais facile.  Avoir son propre logement peut être compliqué, surtout financièrement.

Il faut trouver un logement décent et financièrement abordable.

Certains optent pour un Kot, d’autre pour la colocation et souvent une aide financière s’avère nécessaire.

Les deux formes de logement étudiant les plus rependues sont la colocation et le Kot mais il existe aussi le logement intergénérationnel qui permet à un jeune de partager un logement avec une famille ou une personne âgée

Pour trouver un kot, les universités et hautes écoles bruxelloises peuvent être contactées:

  • soit parce qu’elles disposent de leurs propres résidences
  • soit parce qu’elles centralisent les offres de logement chez les particuliers et informent sur les conditions et usages de la locationLes réseaux sociaux peuvent également aider à trouver un logement.Quitter ses parents, ce n’est jamais facile.  Avoir son propre logement peut être compliqué, surtout financièrement. En général, les parents remplissent l’obligation d’entretien par nature puisqu’ils continuent à héberger et à entretenir leurs enfants, même après 18 ans.  Mais si vous ne vivez plus chez vos parents et que vous continuez vos études vous êtes en droit de leur réclamer une pension alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus).Le CPAS peut accorder le revenu d’intégration au taux cohabitant aux étudiants vivant en kot mais pour le jeune obtenir le tau isolé est financièrement plus avantageux.Les étudiants qui rentrent à la maison pendant le week-end et les vacances scolaires sont généralement considérés comme habitant encore avec leurs parents et relèvent donc de la catégorie cohabitant.C’est la vie menée avec leurs co-kotteurs qui déterminera s’ils relèvent de la catégorie cohabitant ou isolé:
  • Mais qu’en est-il des étudiants qui habitent continuellement en kot, y compris pendant le week-end et les vacances scolaires ?
  • C’est l’enquête sociale qui déterminera si les conditions de la cohabitation sont réunies, au cas par cas.
  • Si cela n’est pas possible, il vous est possible alors de demander l’aide du CPAS.
  • CPAS ou pension alimentaire ?
  • Il ne faut pas négliger les affiches sur les façades ou les périodiques papiers.
  • Il existe de nombreux sites qui aident à la recherche de logements étudiants comme le site internet « MyKot » de la Plateforme du Logement Etudiant (seulement pour la région bruxelloise).

-le taux isolé est accordé à l’étudiant qui ne tire apparemment aucun avantage économique de la vie sous le même toit avec son co-kotteur (baux séparés, versements de loyer séparés, la séparation des dépenses ménagères, etc. Si vous désirez obtenir le statut d’isolé bien que vous viviez en colocation, vous devez donc prouver que vous ne partagez pas, avec votre/vos colocataire(s), les frais concernant le ménage. A titre d´exemple, les documents suivants peuvent servir de preuve :

  • Des factures et extraits de compte prouvant les paiements séparés des factures, des aliments, des produits ménagers, des vacances, etc. • Des photos montrant la séparation nette des espaces de vie. • Des documents prouvant le paiement séparé des taxes de poubelles ou de télévision. • Certains juges estiment qu´un projet de vie commune doit être prouvé pour être considéré comme cohabitant. Ce projet de vie commune ne peut pas être uniquement basé sur le partage des frais de location. • Parfois, une déclaration de vos colocataires peut contribuer à prouver l´absence de ce projet de vie commune.

Si vous est déjà aidé par le CPAS, vous pouvez vous voir proposer une aide pour la constitution de la garantie locative.

Cette aide peut prendre deux formes différentes :

Soit le CPAS avance directement le montant de la garantie locative ; Dans ce cas, depuis la nouvelle loi d’avril 2007, le montant de la garantie ne peut pas dépasser deux mois de loyer et doit être placé sur un compte bloqué. Le CPAS demande ensuite au locataire de rembourser le montant avancé.

Soit le CPAS dispose d’une convention avec une banque. La banque s’engage à payer au propriétaire le montant de la garantie locative pour le compte du CPAS au cas où le locataire ne respecterait pas ses obligations. Dans ce cas, le montant de la garantie locative ne peut pas dépasser trois mois de loyer.

 

Marc Dujardin

Infor Jeunes Laeken

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.