Edito : Une saison 3 vraiment au top

C’est la troisième année qu’Infor Jeunes Laeken et 21 partenaires culturels organisent la campagne « Sur les pavés, l’égalité », campagne de sensibilisation à l’égalité Femmes/Hommes dans l’espace public. 

Vous le savez, car vous aussi vous l’avez sûrement observé : les garçons occupent la rue, les filles trop souvent ne font « que » passer. Notre action vise donc à rétablir l’équilibre !

Car le phénomène est loin d’être anodin, et l’actualité récente n’a guère été avare dans les registres du harcèlement et des agressions sexuelles, qui vont de pair avec de telles inégalités.

Que l’on songe à l’affaire Weinstein qui donna lieu à la déferlante planétaire #MeTOO, et plus récemment encore : « la Ligue du LOL » où des journalistes et des communicants français furent directement impliqués dans des pratiques de harcèlements auprès de nombreuses femmes (souvent déjà précarisées) sur les réseaux sociaux.

Les chiffres sont eux aussi éloquents ! En effet, en 2017, selon une enquête intitulée « Mon expérience du sexisme » (enquête de l’agence JUMP), menée auprès de 3294 femmes en France et en Belgique, il résultait que 98% des femmes avaient déjà été victimes de harcèlement de rue au moins une fois dans leur vie ! De plus, 3 femmes sur 4 ont déjà vécu cette expérience humiliante avant l’âge de 17 ans, et plus de la moitié avant leurs 15 ans. Selon une étude de l’université de Gand en 2018, 9 femmes sur 10 ont déjà été confrontées à de l’intimidation sexuelle dans les rues de Bruxelles et 50% d’entre elles ont même subi des atteintes physiques.

Dans un tel contexte, il est plus que jamais impératif d’agir. Pour ce faire, nous avons préparé avec soin la saison 3 de notre campagne de sensibilisation, afin que celle-ci soit vraiment au top.

En effet, la campagne « Sur les pavés, l’ égalité 2019 » s’articule autour de trois axes inédits :

  1. Des animations interactives dans les écoles (entre 4 et 20 heures selon les écoles) sur le thème de l’égalité de genre. Ces animations, au-delà de l’aspect formatif à l’égalité de genre, ont aussi pour objectif de créer un « passeport » pour l’égalité. Les jeunes une fois formés prendront en charge à leur tour la formation d’autres jeunes (peer to peer).  Le passeport sera distribué largement auprès du public jeunes.
  2. La grande parade. Qui s’est déroulée le 27 février de 17h à 19h. Celle-ci a marqué le coup d’envoi de la campagne, car on peut sensibiliser tout en faisant la fête en s’amusant ! Un cortège bariolé aux couleurs de la diversité a progressé de la place communale de Molenbeek vers la Bourse de Bruxelles, sa destination finale. Tout le long du parcours, une chorégraphie menée par les jeunes de l’école des Ursulines de Molenbeek et le Magic Land Théâtre a animé l’événement et interpellé le public sur le thème de l’égalité de genre. Le tout agrémenté de danses, d’offres d’information et de cupcakes taggés de slogans en faveur de l’égalité.
  3. L’accès aux spectacles gratuits et les partenaires culturels ! On pourra – moyennant une contribution créative en matière d’égalité F/H sur un coupon détachable du passeport – avoir accès à des spectacles gratuits auprès de nos partenaires culturels (théâtres, cinémas, etc.) La liste des partenaires sur le lien :
    https://www.surlespaveslegalite.com/
    Des jeunes, qui participent au projet, sont les ambassadeurs qui ont pour mission d’accueillir le public muni du passeport à l’entrée des salles de spectacle.

Ce nouveau numéro de Journal de Classe donne la parole aux jeunes qui sont acteurs de ce processus d’émancipation et de lutte en faveur de l’égalité de genre. Elles/ils témoignent avec enthousiasme de leur implication dans ce projet que filles comme garçons ont co-construit. Ce numéro leur est dédié, ainsi qu’à l’ensemble des jeunes.

Eric Bruggeman

Infor Jeunes Laeken

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.