Edito: Promouvoir une émancipation et une avancée pour chacun et chacune d’entre nous

passLe point de départ de ce nouveau numéro de Journal de Classe (le numéro 50 !) est lié à une observation et un vécu : l’espace public est un terreau particulièrement fertile où prolifèrent les inégalités de genre !

En effet, la rue, les espaces de loisirs et l’école elle-même sont autant de lieux où s’opère un déséquilibre dans les rapports de genre ainsi que dans les places dévolues aux filles et aux garçons. A partir de l’adolescence,  les garçons et les filles ont appris (de manière souvent implicite) à identifier les lieux et les espaces comme spécifiquement masculins ou féminins. Mais fort rarement mixtes !

Si les garçons ont appris à identifier l’espace public comme étant « à eux », les filles, quant à elles, sont le plus souvent « reléguées » à l’espace privé, et une majorité d’entre elles vont même jusqu’à « s’effacer» de l’espace public.

Or, investir cet espace dans une dynamique de mixité est, selon nous, un mouvement non seulement parfaitement légitime, mais incontournable dans une société démocratique qui revendique l’égalité entre les hommes et les femmes.

Dans ce numéro, nous allons donc faire état de pratiques, de préjugés et  de stéréotypes qui entachent encore lourdement les cours de récréation, les infrastructures sportives, les manuels scolaires, mais aussi les pratiques d’orientation professionnelles, les décisions disciplinaires telles que l’exclusion d’un établissement scolaire, etc.

Toutefois, comme nous l’avons souligné plus haut, l’espace public ne se réduit pas à l’école et aux espaces sportifs et de loisirs. La rue est en effet le premier des espaces publics où l’absence de mixité se fait sentir ! Les garçons l’occupent centralement, les filles le plus souvent n’y font que passer.. C’est d’ailleurs la raison qui a poussé Infor Jeunes Laeken a mettre sur pied un projet intitulé « Sur les pavés, l’égalité ! ».

Il s’agit via ce projet de susciter une action collective en vue d’aller vers plus d’égalité Filles/Garçons. Comment ?  En construisant collectivement un « passeport », destiné à être un outil de sensibilisation auprès des jeunes de 15 à 30 ans. « Passeport » qui sera diffusé prioritairement auprès des jeunes issus des milieux les moins favorisés, mais aussi auprès de jeunes de classes moyennes.

Notons que ce passeport permettra à tous les jeunes, moyennant une contribution créative individuelle, d’obtenir des places gratuites dans des théâtres, des salles de concerts, des cinémas, etc. Une belle opportunité qui sera offerte du 8 février au 8 mars 2017, Journée internationale des Droits de la Femme !

Pour formuler en deux mots notre objectif, nous pensons que s’interroger à travers le prisme du genre, c’est amener les jeunes, filles et garçons dans leur hétérogénéité, à réfléchir au sens de l’égalité et du vivre ensemble. Bien plus: c’est promouvoir une émancipation et une avancée pour chacun et chacune d’entre nous.

Bonne lecture à toutes et à tous !

Eric Bruggeman

Infor Jeunes Laeken

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.