Edito : Sur les pavés, l’égalité

Nous réitérons pour la seconde fois, la campagne « Sur les pavés l’égalité ». Nous espérons inscrire celle-ci dans le temps, de sorte que cet événement soit attendu, qu’il devienne un incontournable du calendrier qui marque la période du 8 février au 8 mars.

Prétentieux, me direz-vous, non mais ambitieux et exigeant. Sans doute. Possible..

Il importe que nous prenions la mesure des défis qui nous attendent!

Faut-il le répéter encore et encore? Simone de Beauvoir nous avait pourtant averti : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».

Difficile de prétendre que nous ne sommes pas à l’heure actuelle plongés dans les affres de ces différentes crises. Dès lors, il nous appartient d’être vigilants et de n’accepter sous aucun prétexte que les valeurs d’égalité hommes/femmes soient bradées. Réaffirmer celles-ci sans la moindre ambiguïté n’empêche en rien l’expression et le débat sur les stéréotypes de genre!

C’est à cette tâche qu’Infor Jeunes s’est attelé. En effet, nous menons dans le cadre de cette campagne, sur base d’une méthodologie interactive, de nombreuses animations dans les écoles.

La demande d’intervention est forte. De sorte que nous envisageons de former des adultes et des jeunes « relais ». Nous avons aussi renforcé le processus d’éducation permanente afin de valoriser les apports des jeunes. Ceux-ci, acteurs du projet, participent notamment à l’écriture du passeport symbolique de « sur les pavés l’égalité, ainsi qu’à la réalisation  de  vidéos promotionnelles, et encore bien d’autres choses.

Si la campagne « Sur les pavés l’égalité » démarre par des animations dans les écoles, elle contient un volet culturel qui en fait sa spécificité.

Cette année encore, il vous sera loisible, si vous avez entre 15 et 30 ans, de vous munir du passeport délivré par le Royaume de l’égalité et d’accéder gratuitement à des théâtres et cinémas situés à Bruxelles. Une seule obligation, remplir un coupon présent dans le passeport et créer un slogan, un dessin en faveur de l’égalité homme femme. Moyennant cette condition de nombreux spectacles s’offrent à vous.

Notre pari à travers l’accès à la culture? Favoriser l’émancipation citoyenne, l’esprit critique, l’égalité hommes/femmes! Permettre également aux jeunes femmes et hommes issus de milieux populaire de s’approprier des lieux qui leurs sont étrangers, et de voyager à travers la ville, de cesser ainsi d’être confinés dans certains quartiers.

A ce jour la campagne sera parrainée par Caroline Safarian , Sandra Zidanni, Ben Amidou et Sam Touzani, tous professionnels du spectacle. Ce qui constitue une nouveauté.

Il faut aussi souligner que la campagne se clôturera le 8 mars par une grande parade. Celle-ci déboulera dans nos rues – en fanfare et en couleurs -,  et elle nous proposera un monde meilleur. Un monde de l’égalité hommes/femmes.

Chantal Massaer, Directrice

Infor Jeunes Laeken

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.