Edito : La mixité sociale un poison qui abâtardit l’effort (les forts) ?

image (15)La toute récente étude commanditée par la Fondation Roi Baudouin (étude  qui vous est présentée dans ce numéro)  vient de remettre en lumière l’inégalité qui frappe notre système scolaire.

Les experts sont unanimes : aucune voix discordante ne se fait entendre pour invalider ce triste constat. Mais mystérieusement, ce mal chronique qui touche à la légitimité de l’action publique  en matière d’éducation, ne semble guère émouvoir les politiques.

J’ai beau lire et relire les programmes électoraux, aucun d’entre eux  ne place la lutte contre la reproduction des inégalités sociales par l’école au centre de ses priorités.

Au secours ! L’ascenseur social est en panne. Appelez le service  technique, faites jouer l’assurance, faite quelque chose.. Diable ! que les experts s’emparent de la question !

Loin de moi l’idée de dénigrer le travail réalisé par les chercheurs. Celui-ci est incontournable et indispensable, mais la preuve est faite que cela ne saurait suffire.

L’inégalité du système scolaire va de pair avec l’absence de mixité sociale. Hors cette question reste épineuse et nécessite un travail d’éducation permanente, un travail  sur les mentalités.

Et si  Baudouin, Pisa, Andréa Réa , passaient le relais à .. Roméo et Juliette. Improbable me direz-vous ? A voir !

Afin de questionner, de bouleverser les images, les clichés et les préjugés qui dessinent notre vision de l’école, Roméo et Juliette  nous offre une histoire d’amour ébouriffante et passionnée.

Roméo aime Juliette, Juliette aime Roméo. Oui mais voilà : Roméo fréquente l’école Zéro Crochet, tandis que Juliette  est élève à l’institut Notre Dame des Anges. L’amour sera-t-il le plus fort ?

Les 6 et 10 mai derniers, lors de la présentation de notre spectacle « Roméo et Juliette, Génération Basket », cette question a été mise en débat.

Voici  d’emblée la réaction d’une des spectatrices sur Facebook : «  Infor Jeunes Laeken  nous propose une métaphore en noir et blanc, au simplisme assumée. Qui frappe fort. A voir et à débattre ! ».

Sans prétendre  avoir trouvé la potion magique qui nous permettra d’inoculer la mixité sociale, nous avons,  tant à travers la pièce de théâtre  « Roméo et Juliette Génération Baskets », que par le biais du défilé de chapeaux « Du bonnet d’âne aux chapeaux de la réussite », créé de nouveaux outils pédagogiques.

Nonobstant le fait, qu’à notre connaissance, rien n’existait en cette matière, nous avons voulu générer  des outils pédagogiques, ludiques, innovants et interactifs.

Sachez que ce processus créatif a largement été mené en collaboration avec les jeunes. En effet, si les rôles de Roméo et Juliette sont interprétés par des membres du Magic Land Théatre, les seconds rôles sont joués par des jeunes.

C’est en réunissant les forces, et à travers un processus qui allie de manière inextricable professionnalisme et participation des jeunes, que sont nés ces outils.  C’est aussi,   nous en sommes convaincus, cette méthode de travail qui leur donne de l’impact.

Si  2013-2014 a été riche d’expériences inédites et, somme toute, de mixité d’approches, nous entendons poursuivre cette aventure dans le futur.

Restez attentifs : Roméo et Juliette vous convieront encore à partager leurs émotions, leurs  indignations, leur volonté de pourfendre les préjugés.

Soyons en sûrs : rêver et réfléchir ensemble, nous rendra plus forts !

Chantal Massaer.

Directrice d’Infor Jeunes Laeken

Une réponse à Edito : La mixité sociale un poison qui abâtardit l’effort (les forts) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.