Paroles de jeune : « Covid : l’Etat de droit dans tous ses états »

COVID : L’état de droit dans tous ses états
Parce-qu’on a muselé nos voies
J’ai décidé d’ouvrir ma gueule.
J’veux résister à croire en toi
Et non l’ami tu n’es pas seul.
Cette année satanée
Nos libertés sont mises à mort,
Toute la journée entrain de tourner
Le grand final de Black Mirror.
C’est l’heure du contrôle
Des gens par les gens.
La souris de porcelaine
A bien dressé l’éléphant.
Gestes barrières aux lèvres,
L’isolement fait du porte à porte
Dans le langage de qui se lave
Les dents avec une brosse à chiotte.
Cauchemar éveillé,
La crise d’ angoisse est sanitaire.
L’été a préconisé
Qu’on passerait un sale hiver.
Empli toi de la lumière
Avant qu’ils n’en referment le livre
Car la mort est l’étendard
Du camp de ceux qui craignent de vivre.
J’ai besoin de te voir
Pas que de t’avoir dans mes contacts.
L’humain ça marche pas comme la carte
Qui paie toute seule au bancontact.

Enfant de Morphée

Michael Brouillard – 30 ans

Les commentaires sont fermés.