Migrants : au-delà des clichés et des stéréotypes

Un rapport du Programme des Nations unies pour le développement bat en brèche l’idée que ce sont les plus pauvres qui tentent de rejoindre l’Europe.

Ce sont en général des jeunes qualifiés, issus à 85 % des milieux urbains, qui avaient un travail rémunéré ou allaient à l’école au moment de leur départ, mais qui se sentaient exclus de la vie politique de leur pays par la gérontocratie et la caste des privilégiés.

Le message qui ressort de cette étude : les migrations sont le reflet d’un développement inégal, et plus particulièrement d’une trajectoire de développement qui néglige la jeunesse.

Télécharger le rapport

Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, réfugiés, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.