Education No Border : contrôles STIB, le retour..

L’opération de police (FIPA)de ce lundi 19/3 sur le réseau de la STIB à Bruxelles aura couvert 20 points de contrôle sur l’ensemble du réseau. La presse fut conviée à 15h30 pour assister aux contrôles sur les lignes de trams 25, 32, 55, 62 et 93 à l’arrêt Liedts (Schaerbeek). L’opération s’est effectuée avec 85 agents STIB, appuyés par des éléments de la police fédérale et locale. Pour l’heure, on ne connaît pas le nombre de sans-papiers qui auraient été interpellés lors de cette action.

Toutefois, en ce qui concerne les multiples arrestations de sans-papiers qui s’opèrent sur le réseau STIB, ce serait de la responsabilité du Ministre-Président Vervoort selon Pascal Smet (Ministre des Transports), interpellé au Parlement bruxellois sur cette question. Etrange quand on sait que le cabinet du Ministre Président a signé la charte (voir vidéo) du Collectif Education No Border.. Charte qui prévoit notamment que « le signataire fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les enfants en séjour illégal ne soient pas arrêtés dans les transports en commun ou aux abords des écoles » (voir texte complet ci-dessous).

Pour rappel : le collectif Education No Border a rédigé une charte sur le droit inconditionnel à l’éducation, y compris pour les enfants sans-papiers. Sont signataires de la charte :

Politiques : Elio Di Rupo (Président PS), Isabelle Simonis (Ministre de la Jeunesse et de l’Egalité), Bea Diallo (Echevin de la Jeunesse Ixelles), Fabrice Cumps (Echevin de l’instruction Anderlecht), Fatiha Saidi (Echevine de la participation citoyenne Evere), Rudi Vervoort (Ministre-Président de la Région bruxelloise), Barbara Tracht (Députée au parlement FWB)

Institutions : Le MRAX, Le Musée Juif de Belgique, Médecins du Monde 

Charte en faveur du droit inconditionnel à  l’éducation :

« Ouvrir la porte d’une école, c’est fermer une prison » – V.Hugo

Madame, Monsieur,

fonction de l’intéressé(e)

s’engage à tout mettre en œuvre pour que le droit à l’éducation s’applique inconditionnellement à tous les enfants présents sur le territoire belge, et ce quel que soit leur statut. Dès lors, il ou elle s’engage à tout mettre en œuvre également pour que les enfants de familles « sans-papiers » ne soient pas arrêtés sur le chemin qui les mène à l’école : dans les transports en commun ainsi qu’aux abords de l’école.
En Belgique, les mineurs (avec ou sans papiers) sont soumis à l’obligation scolaire.En effet, la Loi belge sur l’obligation scolaire (loi du 29/06/1983) impose que : «
L’obligation scolaire porte sur tous les mineurs, pendant une période de douze années,
domiciliés ou résidants sur le territoire belge, et ce sans distinction de statut ».
La Constitution en son article 22bis stipule, quant à lui, que : « Chaque enfant a le droit
de bénéficier des mesures et services qui concourent à son développement ».
De plus, comme le prévoit la Convention internationale des droits de l’enfant : « Chaque
enfant a le droit d’aller à l’école en liberté, sécurité et sérénité » (Article 28 paragraphe
2 de la Convention). « L’accès à l’éducation doit être garanti à tous les enfants. Dans ce
cadre, une attention toute particulière doit être accordée aux enfants les plus
vulnérables » (Article 28 paragraphe 1).
Le ou la signataire partage le constat qu’une société ne saurait être réellement
démocratique si elle ne garantit pas concrètement ce droit à l’éducation à toutes et à
tous, sans discrimination de race, de genre, de situation socio-économique, et de statut.
En conséquence, le ou la signataire fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les enfants en séjour illégal ne soient pas arrêtés dans les transports en commun ou aux abords des écoles.
Car garantir la bonne application du droit inconditionnel à l’éducation, ce n’est pas
seulement œuvrer en faveur de plus de solidarité et d’émancipation, c’est aussi assurer
sur le long terme une plus grande sécurité pour l’ensemble de la société !

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Cet article a été publié dans Citoyenneté, droits des jeunes, réfugiés et tagué , , . Lien permanent.

Les commentaires sont fermés