Cafés « branchés » à Bruxelles, une mixité sociale sous contrôle

imagePrésentés comme des espaces de brassages sociaux et d’ouverture, les cafés « branchés » de la capitale sont la plupart du temps des endroits où se cultive l’ « entre-soi » de manière très ciblée.

Implantés dans des quartiers populaires, ils concourent davantage à la gentrification de ces quartiers plutôt qu’au développement d’une mixité sociale à l’intérieur de ceux-ci.

Au lieu d’une alternative favorable à la diversité, il relèvent plutôt d’un mythe qu’il y a lieu de déconstruire.

Pour en savoir plus

 

Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.