La ségrégation scolaire, causée par le marché plus que par le quartier

rom_kids_200Les opposants à la régulation des inscriptions scolaires avancent généralement un argument massue : si l’on privilégie une école de proximité, alors les enfants des milieux populaires seront encore davantage confinés dans des écoles ghettos. Cet argument vole en éclats suite aux résultats de l‘étude réalisée par  Bernard Delvaux et Zliz Serhadlioglu, chercheurs à l’UCL. La recherche pointe sans détours la logique de marché comme cause première de la ségrégation. Une étude qui constitue déjà une contribution scientifique essentielle à la lutte contre la marchandisation de l’éducation.

Accéder à l’étude

Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, Enseignement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.