Le pacte pour l’excellence, cache-sexe des inégalités sociales à l’école ?

petit-Adam-Bodys-BebesAu moment où le cabinet de la Ministre de l’éducation fait état du départ volontaire de la plupart de ses membres de premier rang, une brève contextualisation de cet évènement s’impose. Et ce, à la lumière des projets de réforme qui visent actuellement l’enseignement secondaire.

En effet, l’examen de la déclaration de politique communautaire de cet été, ainsi que l’annonce récente d’une extension des épreuves externes certificatives aux 2e et 3e degrés du secondaire, ont de quoi laisser pantois.

Car, sous couvert d’excellence (concept creux assorti de poudre-aux-yeux), de tronc commun (dont on ne connaît ni le contour ni le contenu exacts), de revalorisation du qualifiant (alors que les mécanismes de relégation se sont durcis) et d’épreuves standardisées (qui ouvrent la porte à plus d’écrémage), les mesures annoncées font l’impasse sur les maux structurels qui minent notre système !

A savoir : la situation de quasi-marché scolaire, la sélection précoce vers les filières de relégation, les inégalités sociales exacerbées.. Sans oublier l’invocation de la sacro-sainte « liberté de choix », dûment valorisée lorsqu’il s’agit de faire allégeance aux familles bien-nées, mais dont on n’a cure lorsqu’il s’agit d’imposer une orientation vers les filières professionnelles, majoritairement fréquentées par les élèves issus des milieux populaires.

Des mécanismes délétères dénoncés par de nombreux acteurs de terrain et par de nombreux experts du champ scolaire, mais dont l’actuelle Ministre de l’enseignement ne semble faire aucun cas.

Ce sont ces enjeux et ce contexte qui auront principalement pesé dans la décision de ses proches collaborateurs, qui en démissionnant ont privilégié l’intégrité sur le plan de carrière. Attitude rare, et qui mérite d’être saluée.

Mais, jusqu’à quand continuera cet enfumage ? Et à quand la mise en place d’une réforme de l’enseignement digne de ce nom ?

INFOR JEUNES LAEKEN

Ce contenu a été publié dans Enseignement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le pacte pour l’excellence, cache-sexe des inégalités sociales à l’école ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.