Chômage des jeunes : gare aux idées reçues !

jujuChômage des jeunes et idées reçues : un tandem bien rôdé. Et par ailleurs, nous baignons tous dans des idées reçues.

Parmi celles-ci, une qui a la peau dure voudrait qu’il existe une inadéquation entre les compétences des jeunes demandeurs d’emplois et les besoins des entreprises. Est-ce bien exact ?

En effet, la question se pose, car jamais le niveau de qualification et de certification des jeunes n’a été aussi élevé dans notre pays. Et que constate-t-on ? Que la majorité des postes de travail qui leur sont proposés se situe dans les titres-service, l’intérim, ainsi que les jobs précaires supposant une faible qualification.

Or, jamais la société n’a disposé d’un tel capital de savoirs et de savoir-faire chez les jeunes en phase d’insertion socio professionnelle !

Dans un tel contexte, la vraie question devient : qu’est-ce que l’économie a à proposer aux jeunes aujourd’hui ? Il s’en déduit également que ce n’est pas l’école qui a à s’adapter aux besoins du marché, comme d’aucuns voudraient nous le faire croire. En réalité, ce sont les entreprises qui ont à s’ajuster aux besoins des jeunes devenus de plus en plus instruits et diplômés !

Ce contenu a été publié dans Citoyenneté, Enseignement, Travail/emploi, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.