Mise au point et communiqué d’Infor Jeunes

Dans la foulée de notre vidéo sur les inscriptions scolaires, Infor Jeunes Bruxelles et Infor Jeunes Laeken ont tenu à effectuer une mise au point via un communiqué de presse. En voici le contenu :

« Caméra cachée, on assume. Persiste et signe »

Suite au communiqué de presse de la Fédération Infor Jeunes, relatif à notre reportage vidéo sous forme de caméra cachée « Un décret au dessus de tout soupçon », les centres Infor Jeunes Laeken et Infor Jeunes Bruxelles sont amenés à préciser certains éléments :
– la publication de notre reportage « caméra cachée » le 8 juin dernier à mis au grand jour des pratiques, contraires au prescrits du Décret, jusque là largement occultées, mises en œuvre par certaines directions d’écoles réputées, et visant à y décourager l’inscription d’élèves issus de milieux socioéconomiques défavorisés. Depuis, le débat parlementaire sur cette question est
relancé, preuve, s’il en fallait, de l’absolue nécessité de notre démarche;

-les centres Infor Jeunes bruxellois, actifs sur le terrain de l’information jeunesse depuis plus de trente ans, ont acquis la confiance de plusieurs générations de jeunes et de parents : plus de 15000 d’entre eux nous font confiance chaque année, par les questions qu’ils nous posent, et ce dans tous les domaines qui les touchent. C’est là la récompense et le but principal de notre travail. C’est pourquoi, il nous semble essentiel, entre autres, de dénoncer des pratiques, circonscrites à quelques écoles, qui touchent les jeunes et les parents les plus précarisés au sein de notre société. Ne pas le faire, c’est faillir à notre rôle et nier les réalités, parfois dures, auxquelles les jeunes bruxellois sont confrontés ;

-Notre travail nous amène depuis toujours à être en contact ou à collaborer au quotidien avec les écoles et l’ensemble des acteurs scolaires. Ces contacts se sont toujours réalisés à la plus grande satisfaction des parties et dans le respect mutuel. Dénoncer des pratiques incorrectes, comme nous l’avons fait, qui sont le chef de quelques écoles, ne nous semblent pas de nature, à rompre ou à fragiliser ces contacts et collaborations que nous entretenons avec la majorité des écoles ;

-les centres Infor jeunes bruxellois ont quitté la Fédération Infor Jeunes le 27 mai 2010  suite à de graves désaccords institutionnels et de gestion. Nous n’avons nous semble t’il plus de compte à rendre à celle-ci sur nos actions. La réaction de la Fédération Infor Jeunes à notre reportage montre en plus, a suffisance que notre décision de départ à été la bonne : en effet, nous refusons pour notre part de travailler dans le secteur de l’information jeunesse en occultant les réalités « désagréables » qui touchent les jeunes afin de ne pas bousculer ce qui est établi.

Chantal Massaer.  Directrice d’Infor Jeunes Bruxelles Nord Ouest.

Vincent Roelandt .Directeur d’Infor Jeunes Bruxelles

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.